J-10 / D-10 RIODD 2020 submission/soumission – Montpellier – 30 sept 2 oct – Track Entrepreneurship: Growth and/or Sustainable Scaling, an oxymoron? – Track Entrepreneuriat: Croissance et/ou scalabilité durable, un oxymore?

riodd2020-croissance@umontpellier.fr

Presentation

Anticipating or living (high) growth and scalability of new ventures or new organizations is one of the least studied elements of the entrepreneurial process, especially if you focus on: how do new ventures grow? (Gilbert, McDougall, and Audretsch 2006). Taking this element into account adopting a CSR and/or sustainable development perspective would however be crucial. Indeed, it is by developing and implementing that sustainability and responsibility are practiced within the new venture/organization. If at a startup level, taking CSR into account is a real creative catalyst in the design of an entrepreneurial project (Lefebvre and Radu-Lefebvre 2012), what about the growth stage? How do entrepreneurs deal with it?

The literature on entrepreneurship offers different trends. When it comes to taking into account corporate social responsibility or sustainable development in the field of entrepreneurship, the outcome of the new venture/organization used to prevail on taking into account the whole dimensions of CSR or Sustainable Development in the overall entrepreneurial process. Social entrepreneurship is thus defined more in opposition to traditional entrepreneurship, the economic outcome vs the social one (Peredo and McLean 2006). For its part, “sustainable entrepreneurship is focused on the preservation of nature, life support, and community in the pursuit of perceived opportunities to bring into existence future products, processes, and services for gain, where gain is broadly construed to include economic and non-economic gains to individuals, the economy, and society” (Shepherd and Patzelt 2011, 137). However, the concept is still emerging, but it received more interest from the sustainability community that from the entrepreneurship one (Sarango-Lalangui, Santos, and Hormiga 2018).

We suggest to authors wishing to fully engage in the theoretical integration of CSR and sustainable development in entrepreneurship to take it into account across the entire entrepreneurial or intrapreneurial process by focusing on the most counter-intuitive level: growth and scalability with a sustainable vocation (Bergin 2001).

3 main questions can be addressed for this session:

– What is (high) sustainable growth / scalability in entrepreneurship?

– Are ecosystems adapted to (high) sustainable growth / scalability carried by entrepreneurs?

– What is / are the processes and specific practices involved? And, how can these processes and practices be supported?

Le projet ou la phase de (forte) croissance et de scalabilité des nouvelles entreprises ou nouvelles organisations est une des phases du processus entrepreneurial les moins étudiées, en particulier si l’on s’intéresse à la question : comment la croissance s’est mise en place  (Gilbert, McDougall, and Audretsch 2006). Prendre cette phase en compte dans une perspective RSE et développement durable serait pourtant crucial car c’est dans le développement et l’implémentation que la durabilité et la responsabilité sont engagées et trouvent leurs ancrages. Si dans les phases amont la prise en compte de la RSE est un vrai catalyseur créatif dans la conception d’un projet entrepreneurial (Lefebvre and Radu-Lefebvre 2012), qu’en est-il en phase de croissance et comment l’entrepreneur s’en empare-t-il ?

La littérature en entrepreneuriat offre différents courants. Dès qu’il s’agit de prendre en considération la responsabilité sociale des entreprises ou le développement durable dans le champ de l’entrepreneuriat, c’est la finalité de l’organisation créée qui prédomine en lieu et place d’une prise en considération systématique des dimensions de la RSE ou du Développement Durable dans le processus entrepreneurial dans sa globalité. L’entrepreneuriat social se définit ainsi davantage en opposition à l’entrepreneuriat traditionnel, la finalité lucrative s’opposant à la finalité sociale (Peredo and McLean 2006). De son côté, l’entrepreneuriat durable se « focalise sur la préservation de la nature, le soutien à la vie, et la communauté en poursuivant des opportunités susceptibles d’amener la création de nouveaux produits, processus et services générant des gains (…) économiques et non-économiques, des gains individuels, pour l’économie et la société » (Shepherd and Patzelt 2011, 137). Cependant, le concept reste émergent et a reçu davantage d’intérêt par la dimension durable que la dimension entrepreneuriat (Sarango-Lalangui, Santos, and Hormiga 2018).

Nous proposons aux auteurs désireux d’assumer pleinement l’intégration théorique de la RSE et du développement durable à l’entrepreneuriat de le prendre en compte au travers du processus entrepreneurial ou intrapreneurial dans sa globalité en se focalisant sur la phase la plus contre-intuitive : celle de croissance et la scalabilité à vocation durable (Bergin 2001).

3 grandes questions peuvent-être adressées pour cette session :

  • Qu’est-ce que la (forte) croissance / scalabilité durable en entrepreneuriat ?
  • Les écosystèmes sont-ils adaptés à la (forte) croissance / scalabilité durable portés par des entrepreneurs ?
  • Quel(s) est/sont les processus en jeu ? Quelles sont les pratiques spécifiques et comment les soutenir ?

riodd2020-croissance@umontpellier.fr

Responsable Session / Track leaders

Vincent Lefebvre Audencia Businenss School Associate Professor Entrepreneurship vlefebvre(at)audencia.com

Natalia Vershinina Audencia Business School Professor Entrepreneurship
nvershinina(at)audencia.com

Sebastien Ronteau Audencia Business School Associate Professor Entrepreneurship sronteau(at)audencia.com

Karen Delchet-Cochet Professor ISC Paris Business School CSR
karen.delchet-cochet(at) iscparis.com

References

 

Bergin, Richard Jeffrey. 2001. “Venture Design, Scalability and Sustained Performance.” Academy of Management Proceedings 2001 (1): A1–A5. doi:10.5465/apbpp.2001.6133855.

Gilbert, Brett Anitra, Patricia P. McDougall, and David B. Audretsch. 2006. “New Venture Growth: A Review and Extension.” Journal of Management 32 (6): 926–950. doi:10.1177/0149206306293860.

Lefebvre, Vincent, and Miruna Radu-Lefebvre. 2012. “Integrating Corporate Social Responsibility at the Start-up Level: Constraint or Catalyst for Opportunity Identification?” International Business Research 5 (7). doi:10.5539/ibr.v5n7p17.

Peredo, Ana María, and Murdith McLean. 2006. “Social Entrepreneurship: A Critical Review of the Concept.” Journal of World Business 41 (1): 56–65. doi:10.1016/j.jwb.2005.10.007.

Sarango-Lalangui, Paul, Jane Santos, and Esther Hormiga. 2018. “The Development of Sustainable Entrepreneurship Research Field.” Sustainability 10 (6): 2005. doi:10.3390/su10062005.

Shepherd, Dean A., and Holger Patzelt. 2011. “The New Field of Sustainable Entrepreneurship: Studying Entrepreneurial Action Linking ‘What Is to Be Sustained’ With ‘What Is to Be Developed.’” Entrepreneurship Theory and Practice 35 (1): 137–163. doi:10.1111/j.1540-6520.2010.00426.x.

Soumission / Submission

riodd2020-croissance@umontpellier.fr

Types of submissions accepted:

long papers (full papers)
short papers (3000 words max., compulsory sub-headings: Introduction / Objectives (500 words max.); Literature review (500 words max.); Approach / methodology (500 words max.); Results (500 words max. ); Discussion (500 words max.); Implications and limits (500 words max.).

Papers must be original (unpublished, not under review in a journal or conference). An anti-plagiarism check of the papers will be carried out.

The papers must comply with the following presentation guidelines:

In Microsoft Word A4 format;

Line spacing 1.5 including bibliographic notes (single line space);

Font: Times New Roman, 12 point body;

Titles and subtitles in bold type, numbered as 1, 1.1 and 1.1.1. ;

Numbering of the pages in the center and at the bottom of the page;

2.5 cm high, low, right and left margins;

Bibliographic references mentioned at the end of the document;

Names of the authors referenced in the body of the text in parentheses and followed by the year of publication. Articles that do not meet these layout requirements will be returned to their authors.

The communication proposal will be structured as follows:

Title (in French and English)
Authors (First name, NAME, establishment, laboratory, email)
Summary (French or English – 300 words max)
Text of the communication (short or long paper)

Types de soumissions acceptées :

  • papiers longs (papiers complets)
  • papiers courts (3 000 mots max., sous-rubriques imposées : Introduction/Objectifs (500 mots max.) ; Revue de littérature (500 mots max.) ; Approche/méthodologie (500 mots max.) ; Résultats (500 mots max.) ; Discussion (500 mots max.) ; Implications et limites (500 mots max.).

Les papiers doivent être originaux (non publiés, non en processus d’évaluation dans une revue ou un colloque). Un contrôle anti-plagiat des papiers sera effectué.

Les papiers doivent respecter les consignes de présentation suivantes :

    En Microsoft Word format A4 ;

    Interligne 1,5 incluant les notes bibliographiques (en interligne simple) ;

    Police : Times New Roman, corps 12 points ;

    Titres et sous-titres en caractères gras, numérotés sous la forme 1, 1.1 et 1.1.1. ;

    Numérotation des pages au centre et en bas de page ;

    Marges haute, basse, droite et gauche de 2,5 cm ;

    Références bibliographiques rappelées en fin de document ;

    Noms des auteurs référencés dans le corps du texte entre parenthèses et suivis de l’année d’édition. Les articles non conformes à ces exigences de mise en page seront renvoyés à leurs auteurs.

 

La proposition de communication sera structurée comme suit :

  • Titre (en français et anglais)
  • Auteurs (Prénom, NOM, établissement, laboratoire, email)
  • Résumé (français ou anglais – 300 mots max)
  • Texte de la communication (papier court ou long)

Podcasts pour entrepreneur(e)s en devenir confiné(e)s

Chers collègues,

Après vous avoir invité à partager des contenus, j’ouvre le bal.

J’ai enregistré 5 podcasts qui reprennent 5 temps forts du processus entrepreneurial.

Je propose pour chacun de ces temps mes réflexions et quelques exercices qui peuvent être faits à la maison.

Cela fait maintenant 20 ans que je travaille au plus proche des entrepreneurs et ces 5 podcasts sont le reflet de mon top 5 de ce qui devrait être fait de manière méticuleuse mais qui ne l’ai presque jamais.

En espérant, que cela vous soit utile et vous intéresse.

N’hésitez pas à partager vos contenus sur: http://entrepreneuriat.com/partagez-vos-actus/

Podcasts pour Entrepreneur(e)s en devenir confiné(e)s

Track Entrepreneurship: Growth and/or Sustainable Scaling, an oxymoron? – RIODD 2020 – Montpellier – sept 30 oct 2

riodd2020-croissance@umontpellier.fr

Presentation

Anticipating or living (high) growth and scalability of new ventures or new organizations is one of the least studied elements of the entrepreneurial process, especially if you focus on: how do new ventures grow? (Gilbert, McDougall, and Audretsch 2006). Taking this element into account adopting a CSR and/or sustainable development perspective would however be crucial. Indeed, it is by developing and implementing that sustainability and responsibility are practiced within the new venture/organization. If at a startup level, taking CSR into account is a real creative catalyst in the design of an entrepreneurial project (Lefebvre and Radu-Lefebvre 2012), what about the growth stage? How do entrepreneurs deal with it?

The literature on entrepreneurship offers different trends. When it comes to taking into account corporate social responsibility or sustainable development in the field of entrepreneurship, the outcome of the new venture/organization used to prevail on taking into account the whole dimensions of CSR or Sustainable Development in the overall entrepreneurial process. Social entrepreneurship is thus defined more in opposition to traditional entrepreneurship, the economic outcome vs the social one (Peredo and McLean 2006). For its part, “sustainable entrepreneurship is focused on the preservation of nature, life support, and community in the pursuit of perceived opportunities to bring into existence future products, processes, and services for gain, where gain is broadly construed to include economic and non-economic gains to individuals, the economy, and society” (Shepherd and Patzelt 2011, 137). However, the concept is still emerging, but it received more interest from the sustainability community that from the entrepreneurship one (Sarango-Lalangui, Santos, and Hormiga 2018).

We suggest to authors wishing to fully engage in the theoretical integration of CSR and sustainable development in entrepreneurship to take it into account across the entire entrepreneurial or intrapreneurial process by focusing on the most counter-intuitive level: growth and scalability with a sustainable vocation (Bergin 2001).

3 main questions can be addressed for this session:

– What is (high) sustainable growth / scalability in entrepreneurship?

– Are ecosystems adapted to (high) sustainable growth / scalability carried by entrepreneurs?

– What is / are the processes and specific practices involved? And, how can these processes and practices be supported?

Le projet ou la phase de (forte) croissance et de scalabilité des nouvelles entreprises ou nouvelles organisations est une des phases du processus entrepreneurial les moins étudiées, en particulier si l’on s’intéresse à la question : comment la croissance s’est mise en place  (Gilbert, McDougall, and Audretsch 2006). Prendre cette phase en compte dans une perspective RSE et développement durable serait pourtant crucial car c’est dans le développement et l’implémentation que la durabilité et la responsabilité sont engagées et trouvent leurs ancrages. Si dans les phases amont la prise en compte de la RSE est un vrai catalyseur créatif dans la conception d’un projet entrepreneurial (Lefebvre and Radu-Lefebvre 2012), qu’en est-il en phase de croissance et comment l’entrepreneur s’en empare-t-il ?

La littérature en entrepreneuriat offre différents courants. Dès qu’il s’agit de prendre en considération la responsabilité sociale des entreprises ou le développement durable dans le champ de l’entrepreneuriat, c’est la finalité de l’organisation créée qui prédomine en lieu et place d’une prise en considération systématique des dimensions de la RSE ou du Développement Durable dans le processus entrepreneurial dans sa globalité. L’entrepreneuriat social se définit ainsi davantage en opposition à l’entrepreneuriat traditionnel, la finalité lucrative s’opposant à la finalité sociale (Peredo and McLean 2006). De son côté, l’entrepreneuriat durable se « focalise sur la préservation de la nature, le soutien à la vie, et la communauté en poursuivant des opportunités susceptibles d’amener la création de nouveaux produits, processus et services générant des gains (…) économiques et non-économiques, des gains individuels, pour l’économie et la société » (Shepherd and Patzelt 2011, 137). Cependant, le concept reste émergent et a reçu davantage d’intérêt par la dimension durable que la dimension entrepreneuriat (Sarango-Lalangui, Santos, and Hormiga 2018).

Nous proposons aux auteurs désireux d’assumer pleinement l’intégration théorique de la RSE et du développement durable à l’entrepreneuriat de le prendre en compte au travers du processus entrepreneurial ou intrapreneurial dans sa globalité en se focalisant sur la phase la plus contre-intuitive : celle de croissance et la scalabilité à vocation durable (Bergin 2001).

3 grandes questions peuvent-être adressées pour cette session :

  • Qu’est-ce que la (forte) croissance / scalabilité durable en entrepreneuriat ?
  • Les écosystèmes sont-ils adaptés à la (forte) croissance / scalabilité durable portés par des entrepreneurs ?
  • Quel(s) est/sont les processus en jeu ? Quelles sont les pratiques spécifiques et comment les soutenir ?

riodd2020-croissance@umontpellier.fr

Responsable Session / Track leaders

Vincent Lefebvre Audencia Businenss School Associate Professor Entrepreneurship vlefebvre(at)audencia.com

Natalia Vershinina Audencia Business School Professor Entrepreneurship
nvershinina(at)audencia.com

Sebastien Ronteau Audencia Business School Associate Professor Entrepreneurship sronteau(at)audencia.com

Karen Delchet-Cochet Professor ISC Paris Business School CSR
karen.delchet-cochet(at) iscparis.com

References

 

Bergin, Richard Jeffrey. 2001. “Venture Design, Scalability and Sustained Performance.” Academy of Management Proceedings 2001 (1): A1–A5. doi:10.5465/apbpp.2001.6133855.

Gilbert, Brett Anitra, Patricia P. McDougall, and David B. Audretsch. 2006. “New Venture Growth: A Review and Extension.” Journal of Management 32 (6): 926–950. doi:10.1177/0149206306293860.

Lefebvre, Vincent, and Miruna Radu-Lefebvre. 2012. “Integrating Corporate Social Responsibility at the Start-up Level: Constraint or Catalyst for Opportunity Identification?” International Business Research 5 (7). doi:10.5539/ibr.v5n7p17.

Peredo, Ana María, and Murdith McLean. 2006. “Social Entrepreneurship: A Critical Review of the Concept.” Journal of World Business 41 (1): 56–65. doi:10.1016/j.jwb.2005.10.007.

Sarango-Lalangui, Paul, Jane Santos, and Esther Hormiga. 2018. “The Development of Sustainable Entrepreneurship Research Field.” Sustainability 10 (6): 2005. doi:10.3390/su10062005.

Shepherd, Dean A., and Holger Patzelt. 2011. “The New Field of Sustainable Entrepreneurship: Studying Entrepreneurial Action Linking ‘What Is to Be Sustained’ With ‘What Is to Be Developed.’” Entrepreneurship Theory and Practice 35 (1): 137–163. doi:10.1111/j.1540-6520.2010.00426.x.

Soumission / Submission

riodd2020-croissance@umontpellier.fr

Types of submissions accepted:

long papers (full papers)
short papers (3000 words max., compulsory sub-headings: Introduction / Objectives (500 words max.); Literature review (500 words max.); Approach / methodology (500 words max.); Results (500 words max. ); Discussion (500 words max.); Implications and limits (500 words max.).

Papers must be original (unpublished, not under review in a journal or conference). An anti-plagiarism check of the papers will be carried out.

The papers must comply with the following presentation guidelines:

In Microsoft Word A4 format;

Line spacing 1.5 including bibliographic notes (single line space);

Font: Times New Roman, 12 point body;

Titles and subtitles in bold type, numbered as 1, 1.1 and 1.1.1. ;

Numbering of the pages in the center and at the bottom of the page;

2.5 cm high, low, right and left margins;

Bibliographic references mentioned at the end of the document;

Names of the authors referenced in the body of the text in parentheses and followed by the year of publication. Articles that do not meet these layout requirements will be returned to their authors.

The communication proposal will be structured as follows:

Title (in French and English)
Authors (First name, NAME, establishment, laboratory, email)
Summary (French or English – 300 words max)
Text of the communication (short or long paper)

Types de soumissions acceptées :

  • papiers longs (papiers complets)
  • papiers courts (3 000 mots max., sous-rubriques imposées : Introduction/Objectifs (500 mots max.) ; Revue de littérature (500 mots max.) ; Approche/méthodologie (500 mots max.) ; Résultats (500 mots max.) ; Discussion (500 mots max.) ; Implications et limites (500 mots max.).

Les papiers doivent être originaux (non publiés, non en processus d’évaluation dans une revue ou un colloque). Un contrôle anti-plagiat des papiers sera effectué.

Les papiers doivent respecter les consignes de présentation suivantes :

    En Microsoft Word format A4 ;

    Interligne 1,5 incluant les notes bibliographiques (en interligne simple) ;

    Police : Times New Roman, corps 12 points ;

    Titres et sous-titres en caractères gras, numérotés sous la forme 1, 1.1 et 1.1.1. ;

    Numérotation des pages au centre et en bas de page ;

    Marges haute, basse, droite et gauche de 2,5 cm ;

    Références bibliographiques rappelées en fin de document ;

    Noms des auteurs référencés dans le corps du texte entre parenthèses et suivis de l’année d’édition. Les articles non conformes à ces exigences de mise en page seront renvoyés à leurs auteurs.

 

La proposition de communication sera structurée comme suit :

  • Titre (en français et anglais)
  • Auteurs (Prénom, NOM, établissement, laboratoire, email)
  • Résumé (français ou anglais – 300 mots max)
  • Texte de la communication (papier court ou long)

Conférence de lancement de la 8e édition des Semaines de sensibilisation des jeunes – Femmes et Entrepreneuriat Lundi 9 mars 2020 – 14h à 18h Ministère de l’Economie et des Finances

Conférence de lancement de la 8e édition des Semaines de sensibilisation des jeunes – Femmes et Entrepreneuriat

Lundi 9 mars 2020 – 14h à 18h

Ministère de l’Economie et des Finances

Bercy Lab

139 Rue de Bercy, 75012 Paris

Télécharger l’invitation : 9 mars- SEF 2020- programme

Animation : Gilles DELAFON, Président de Lord Jim Consulting

14h00 : accueil des participants

14h30-14h45 : Ouverture de la conférence par Agnès PANNIER-RUNACHER, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances

14h45-14h55 : Présentation des « Semaines de sensibilisation des jeunes- Femmes et Entrepreneuriat », Béatrice VIANNAY-GALVANI, Déléguée Générale de 100 000 entrepreneurs

14h55-15h40 – L’entrepreneuriat féminin : un enjeu pour la croissance économique

Catherine LEGER-JARNIOU, Professeur émérite Université Paris-Dauphine et Présidente de l’Académie de l’Entrepreneuriat et de l’Innovation

Anne-Charlotte FREDENUCCI, Présidente du Groupe AMETRA

Delphine REMY-BOUTANG, CEO the Bureau & la Journée de la Femme Digitale, Présidente du GEN France

Marie ADELINE-PEIX, Directrice exécutive en charge des partenariats, de la création et de l’action territoriale de Bpifrance

 

15h40-16h40 – Les transitions sociétales et écologiques : un accélérateur pour l’entrepreneuriat féminin

Séverine LE LOARNE, Professeure à Grenoble Ecole de Management, Titulaire de la Chaire « Femmes et Renouveau Economique ».

Julie DAVICO-PAHIN, Co-fondatrice et directrice générale d’Ombrea

Sandrine DELAGE, Responsable du programme d’intrapreneuriat de l’engagement d’entreprise de BNP Paribas, le People’sLab4Good

Shirley BILLOT, Fondatrice Kadalys

 

Vidéo de Marlène SCHIAPPA, Secrétaire d’État chargé(e) de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations

16h45-17h45 – Casser les stéréotypes pour changer les représentations

Josiane PETIOT, Enseignante en économie-gestion au lycée Maria Deraisme (75017 Paris),

Chaïma ZARHOUNI, Etudiante en alternance

Isabelle COLLET, Professeure en sciences de l’éducation à l’université de Genève, Membre du conseil d’administration de la Fondation femmes@numérique

Anne-Sophie PANSERI, Présidente Maviflex, Présidente FCE France

Alain ASQUIN, Délégué ministériel à l’entrepreneuriat étudiant

 

17h45 – Clôture de la conférence par Gabriel ATTAL, Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse (en attente de confirmation)

Concours Kangae « Ose entreprendre » |18 à 25 ans | Idée ou projet | jusqu’à 30 000 euros

 
Kangae lance son concours « Ose entreprendre » ! Un concours qui a pour ambition de promouvoir l’ensemble de l’entrepreneuriat des jeunes de 18 à 25 ans. Que tu aies une idée ou un projet, lance-toi, dépose-le sur notre plateforme et tente de remporter une dotation valorisée à plus de 30 000 euros pour les porteurs de projets et plus de 20 000 euros pour les porteurs d’idées.

Concrètement, quelles sont les conditions de participation ?

Pour participer, rien de plus simple, il faut que tu aies entre 18 et 25 ans, que tu résides sur le territoire français et que tu aies un projet ou une idée. Nous avons créé deux catégories pour permettre au maximum de jeunes de participer au concours.

Dans un premier temps, du 4 au 30 Novembre, dépose ton idée ou ton projet en ligne dans l’espace dédié :

 

Ensuite, du 1er au 31 Décembre, fais voter un maximum de monde pour ton projet sur notre plateforme dédiée Oseentreprendre.kangae.fr.

Sur les 25 porteurs de projets et les 25 porteurs d’idées qui auront reçu le plus de votes, nous en sélectionnerons 10 par catégorie. Tu seras prévenu le 10 Janvier si tu en fais partie.

Ces 20 jeunes présenteront leur idée ou leur projet par Skype le 20 Janvier 2020. Et les 5 gagnants par catégorie seront annoncés le 21 Janvier.

Nous effectuerons la remise des prix le 5 ou le 6 Février au Salon des Entrepreneurs de Paris.

 

Qu’est-ce que tu as à y gagner ?

– Plus de 6’000 euros de dotation pour chaque lauréat porteur de projet.

– Plus de 4’000 euros de dotation pour chaque lauréat porteur d’idée.

Pour nous, le meilleur moyen d’accélérer l’implémentation d’un projet ou d’une idée c’est de te permettre de te confronter à des entrepreneurs aguerris, des experts de ton secteur ou encore mieux l’opinion publique.

Voici donc ce que tu peux remporter :

Porteurs de projetsPorteurs d’idées
 

  • Stand au Salon des entrepreneurs de Paris
  • Stand sur le Bpifrance Inno Festival de 2020
  • Une invitation à la remise des prix MoovJee
  • Une rencontre avec un expert de ton secteur
  • Une rencontre avec 2 entrepreneurs qui sont confrontés aux mêmes problématiques que toi
  • Une séance de média training en amont d’une intervention dans « T’inquiètes… je gère » de DemainTV
  • 1 livre “Jeunes, créez votre entreprise”
  • Un article sur Bpifrance Création
  • De la visibilité sur les sites de l’Etudiant et de l’Onisep et sur leurs réseaux.
  • Stand au Salon des entrepreneurs de Paris
  • 300€ de chèques-cadeaux multi-enseignes
  • Une invitation à la remise des prix MoovJee
  • Une rencontre avec un expert de ton secteur
  • Une rencontre avec 1 entrepreneur qui est confronté aux mêmes problématiques que toi
  • Une séance de média training en amont d’une intervention dans « T’inquiètes… je gère » de DemainTV
  • 1 livre “Jeunes, créez votre entreprise”
  • De la visibilité sur les sites de l’Etudiant et de l’Onisep et sur leurs réseaux.

 

Quels sont les critères d’évaluation pour participer à la phase finale du concours ?

Maintenant que tu en sais plus sur la manière dont nous récompenserons les gagnants, voici la manière dont nous évaluerons les 25 projets ayant obtenu le plus de votes dans chaque catégorie.

Que tu sois porteur d’un projet ou d’une idée, tu seras jugé sur ta motivation, la définition de ton projet ou de ton idée ainsi que ton plan d’action pour les mois à venir.

 

Alors, passe à l’action !

Si tu souhaites plus d’informations sur le concours, tu les trouveras dans le règlement, et dans les guides du candidat “Porteur de Projet” et “Porteur d’idée” en bas de page.

Tu peux aussi nous contacter directement : Instagram @kangae_entreprendre , Facebook @KangaeFr , Twitter @Kangae_fr

On se retrouve vite pour la phase de vote du concours !

Source: https://www.kangae.fr/article/concours-ose-entreprendre-kangae

8ème édition du Prix de thèse Sphinx : Appel à candidature

Dans le cadre de sa politique d’encouragement de l’enseignement et de la recherche universitaire, la société Le Sphinx reconduit le volet relatif à la distinction des meilleurs travaux doctoraux en sciences de gestion, en sciences de l’Information et de la Communication et en sciences de l’Education et décerne son Prix de thèse Sphinx 2019.

Le Prix de thèse Sphinx a pour but de distinguer des jeunes chercheurs dont les travaux sont d’une grande qualité notamment sur le plan méthodologique. Les candidats éligibles sont des chercheurs ayant rédigé et soutenu une thèse entre janvier et décembre 2018, dans une université française ou francophone. L’usage des logiciels Sphinx n’est pas un critère de sélection pour ce prix.

L’objectif est de valoriser la recherche et les publications scientifiques et de renforcer la collaboration entre les grandes écoles et universités et la société Le Sphinx dans le domaine des techniques d’enquêtes, de l’analyse des données et de la Data visualisation.

Les deux lauréats du Prix de thèse Sphinx 2019 recevront respectivement un prix de 1000 et 500 euros ainsi qu’un équipement logiciel Sphinx.

Pour plus d’informations, cliquez sur le lien suivant : http://www.lesphinx-developpement.fr/wp-media/uploads/2019/06/Prix-de-thèse-Sphinx_2019.pdf

Recrutement – Vacataires anglophones – Audencia Business School

Audencia propose plus de 1500h d’enseignement en entrepreneuriat par an en tronc commun ou en spécialisation. Dans le cadre du développement continu de nos activités, nous cherchons à étoffer notre équipe de vacataires.

Vous avez une expérience confirmée de l’enseignement de l’entrepreneuriat, vous accompagnez des entrepreneurs régulièrement à la création et/ou développement de leurs entreprises.

Vous avez une expérience anglophone confirmée.

Vous souhaitez rejoindre une équipe et vous engager à nos côtés, n’hésitez pas à nous faire parvenir votre CV par mail : vlefebvre[@]audencia.com

Job Opportunity – Assistant/Associate Professor in Entrepreneurship at Audencia Business School

Assistant / Associate Professor in Entrepreneurship at Audencia Business School

Sept 2019_ENTPosition Assist Associate Prof Entrepreneurship

Audencia Business School (www.audencia.com) invites applications for Assistant or Associate Professor in the field of Entrepreneurship effective from September 2019.
Review of applications will begin immediately and continue until the position is filled.

Salary is negotiable and commensurate with experience and qualifications.
A good working knowledge of English is compulsory. Knowledge of French is a plus.

Position requirements: a balanced profile committed to research, teaching and Faculty
The preferred candidate for the position will offer a balanced and complementary profile. He/she will:

  • hold a PhD in a discipline relevant to Entrepreneurship studies (entrepreneurship and other business disciplines, social sciences, finance)
  • demonstrate evidence of expertise in research in Entrepreneurship
  • demonstrate evidence of expertise in teaching in Entrepreneurship
  • have an ongoing program of academic research and publishing in top-tier journals on the subject of Entrepreneurship
  • demonstrate capacity and interest to coordinate an Entrepreneurship program (a previous coordination experience will be appreciated)
  • demonstrate significant relational qualities and team spirit
  • demonstrate capacity to develop research-related projects relevant for Audencia
  • be expected to contribute to outreach activities to the broader practitioner community.

International profiles are highly encouraged to apply.

Position overview
The position is located within Audencia’s “Business and Society” Department that gathers Entrepreneurship and CSR/sustainable supply chain management faculty. The Entrepreneurship current team consists of seven professors with various and complementary profiles. Their research focuses on Family Entrepreneurship, Entrepreneurs’ Financing, Support of entrepreneurs, Entrepreneurial practices and Corporate Entrepreneurship.
For more information on the Business and Society Department and on the Entrepreneurship team, please visit: https://faculte-recherche.audencia.com/en/departments/business-society/ )

Audencia Business School is triple accredited (AACSB, EQUIS and AMBA), and one of the leading European and French Business Schools. The school offers a wide range of programs including MSc, MBA, Executive MBA, European Master in Management, Doctorate and Executive Education Programmes, with 120 core faculty members from 28 countries.
Audencia Business School is one of the first Business Schools to develop programs (including an incubator) in Entrepreneurship. Entrepreneurship plays a key role in all diplomas delivered by Audencia (Audencia Grande Ecole, Audencia Sciences Com, Audencia Bachelor, MBA, MSc et MS). Overall, around 1500h teaching are delivered. Each year, 1500 students attend an Entrepreneurship course. Those who wish can join the « Audencia Startup Lab » or, later in their curriculum, the Centrale-Audencia-Ensa incubator. Both offer dedicated specialized support. Audencia’s goal in Entrepreneurship is to develop a life-long entrepreneurial capital among its students.
Audencia also hosts a chair in “Family Entrepreneurship and Society” (see https://entrepreneuriat-familial.audencia.com/) and a chair “Finance for Innovation” (https://faculte-recherche.audencia.com/chaires/finance-pour-linnovation/).
The candidate should have the potential contribute to Audencia’s reputation and expertise in those different domains.

The school is located in the city of Nantes, just 2 hours away from Paris by train, serviced by an international airport. With a vibrant city life full of cultural and other events, the sandy Atlantic coast to the west of the city and rolling vineyards and royal castles to the east, it is it an ideal city to live in. Perhaps these are the reasons for which Time Magazine selected Nantes as ‘the most liveable city in Europe’. In addition to its pleasant environment, the city also boasts a rich economic and industrial identity. Nantes is rich in activity, with more than 40 000 companies housed in the city.

Application candidates should send an electronic application, including an application letter, a curriculum vitae (including a full list of publications), two selected publications, information regarding teaching performance and names of two referees by e-mail to André Sobczak, Audencia’s Associate Dean for Faculty and Research at faculty-recruitment@audencia.com.
Applications will be evaluated when received.
Deadline: March, 31st 2019.

For more information
Prof. Claire Champenois (Head of Research – Business and Society Department; Entrepreneurship Professor): cchampenois@audencia.com

Discover Nantes area attractiveness:
https://www.youtube.com/watch?v=_RA2wml864U

Workshop Entrepreneuriat, Innovation et Gouvernance – 17 janvier 2019 – Paris

Lieux: Salle 111 (EDC Paris Business School)
70 galerie des damiers, Paris la défense 1
Courbevoie 92415
17 Janvier 2019
EDC PBS – Université de Montpellier – Université Cergy Pontoise

Publicité Workshop-10

PROGRAMME

S’inscrire

9h00 Accueil des participants.

  • Intervention du Directeur Général EDC (William Hurst)
  • Intervention du Directeur de la recherche EDC (Jean Pierre Helfer)

9h30  Table ronde 1: Entrepreneuriat innovant : des enjeux spécifiques ? Animée par Sophie Boutiller (RRI, Université du Littoral Côte d’Opale)

  • Christel Tessier Dargent, Professeur, Université Grenoble Alpes.
  • Christophe Poupart, Directeur général Val d’Oise Technopole Neuvitec95.
  • Danielle Winandy, Responsable département Risque Innovation, BNP PARISBAS.
  •  Didier Chabaud, Professeur IAE de Paris.
  • Julie Tixier, MCF, Université Paris-Est Marne la Vallée.

12h00 :Déjeuner

14h00 – 17h00 : Table ronde 2 Gouvernance des entreprises innovantes, Animée par Laure Morel (RRI, Université de Lorraine-Ecole Nationale Supérieure en Génie des Systèmes et de l’innovation)

  • Aliouat Boualem, Professeur Université de Nice Sophia Antipolis.
  • Emmanuel Zenou, Enseignant-chercheur Burgundy School of Business.
  • Mano Madi, Responsable du Pôle Essaimage Air France-Sodesi.
  • Djamchid Assadi, Professeur, Burgundy School of Business.
  • Sylvain Le Chatton, Directeur général Add-on Consulting

17h30

Clôture du Workshop (Annie Bellier & Ouidad Yousfi)

Deadline Extension EAP4 Conference abstract deadline+ Call for Papers Special Issue Organization Studies

Good news! The Entrepreneurship as Practice Conference Organizing Committee has decided to extend the deadline of abstract submission to the 4th EAP Conference, which will take place from 3-5 April 2019. The new deadline is now on 15 December 2018.

In addition we are happy to announce that we shall be selecting 12 of the best papers submitted during the Conference to participate in the Organization Studies Special Issue (“Organizational and Institutional Entrepreneuring: Processes and Practices of Creating in an Organized World”) Paper Development Workshop scheduled on the 6th of April 2019.

Participants will also be offered to submit their paper to the “Research Handbook on Entrepreneurship as Practice”, Research Handbooks  in Business and Management series, Edward Elgar Publishing.

Please find attached the revised Call for Papers for the Conference with the new deadlines, as well as the Call for Papers for the Organization Studies Special Issue and for the Research handbook on EaP.

Call for Entrepreneurship as Practice Conference EAP4

Call for Special Issue – Organization Studies – Entrepreneuring

Call for papers – research handbook – Entrepreneurship as Practice

Formation FNEGE – Media Training

Thibault LIEURADE

Thibault Lieurade est journaliste et consultant éditorial. Il est aujourd’hui Chef de rubrique Économie + Entreprise au sein de la rédaciton du site The Conversation.
Il continue ses activités de conseil éditorial et de formateur en média training auprès des cabinets de consultants, d’entreprises, d’universitaires ou encore d’auteurs.

Léonie SALDMANN

Léonie Saldmann est consultante en communication.
Elle accompagne des grands groupes internationaux mais aussi des cabinets d’avocats ou encore des auteurs dans leurs stratégies d’exposition médiatique.

Dates

Au choix:

    • Le 7/12/18 (après-midi)
    • Le 25/01/18 (matinée)
    • Des sessions peuvent être organisées sur demande.

Lieu

FNEGE : 2, avenue Hoche – 75008 Paris

Métro ligne 2 Courcelles
RER A Charles de Gaulle – Etoile

Tarifs

Abonnés FNEGE Médias : 420€ TTC
Non abonnés FNEGE Médias: 600€ TTC

Inscrivez-vous !

 

Conférence “Moi entrepreneur(e)” le 29 novembre 2018

La FNEGE et la Fondation MMA vous convient à la conférence “Moi entrepreneur(e)… Agir et penser en même temps ? Une tension et un défi intenses.”

Entreprendre est un engagement personnel total pour l’entrepreneur(e). Si l’action entrepreneuriale est complexe, la nécessité pour l’entrepreneur(e) de penser son business, sa trajectoire et son rôle l’est tout autant. Cette conférence entre académiques et professionnels permettra de mieux comprendre cette tension et d’envisager des voies pour relever ce défi aussi intime que permanent.

Date : le jeudi 29 novembre 2018 de 8h30 à 11h
Tarif : unique de 9€
Lieu : Salons Hoche – 9 avenue Hoche – 75008 Paris

Source : https://www.fnege.org/actualites/1679/conference-moi-entrepreneur-e-le-29-novembre 

Migration GRP Lab

Le site GRP-Lab et l’application GRP Storyteller migrent vers une autre plateforme. L’opération nécessite une coupure du service. Cette coupure débutera le lundi 22 octobre 2018 dès 8h et ne devrait pas excéder 48h. Nous vous invitons à patienter jusque mercredi 24 octobre pour retrouver un usage normal de GRP Lab et GRP Storyteller. Vous pouvez suivre GRP Lab sur Facebook et Tweeter pour les informations qui suivront ce message. Merci de bien vouloir nous excuser pour cette interruption. 

Pépite France dévoile le Guide des Bonnes Pratiques des PÉPITE

Pépite France dévoile le Guide des Bonnes Pratiques des PÉPITE

Retours et transferts d’expériences innovantes des Pôles Étudiants Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat
sous la direction de Jean-Pierre Boissin

Pépite France a notamment pour objet de fédérer le réseau des 30 Pôles Étudiants Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat sur les différents sites français d’enseignement supérieur. Ce guide donne l’opportunité de favoriser les échanges territoriaux et l’essaimage des bonnes pratiques au service de l’accompagnement de plus de 3500 Étudiants-Entrepreneurs.

Quatre grands axes autour desquels l’expérience du dispositif est retracé structurent cet ouvrage :

  • Pépite Education avec différents outils pédagogiques pour le développement de la culture entrepreneuriale des étudiants, voire des enseignants… ;
  • Pépite Skills avec la présentation d’une plateforme de certification des compétences entrepreneuriales des étudiants par deux tuteurs (enseignant et praticien) ;
  • Pépite Starter avec l’accompagnement des Étudiants-Entrepreneurs dans le cadre de la mise en place d’espace de coworking, d’un programme d’accélération des projets et de l’intermédiation avec les grands comptes ;
  • La gouvernance des pôles et différentes chartes sur l’engagement des Étudiants-Entrepreneurs et de leurs tuteurs.

Ce guide, à destination de tous ceux qui sont en contact avec des étudiants et des jeunes entrepreneurs, apporte des outils de développement de la culture entrepreneuriale chez les jeunes mais aussi d’accompagnement de l’engagement entrepreneurial des jeunes entrepreneurs. Vous souhaitez le recevoir, indiquez-le nous

Call for Papers – 4th Annual Entrepreneurship as Practice Conference and PhD Symposium – 3-5 April 2019 – Audencia Business School, Nantes, France

Call for Papers – 4th Annual Entrepreneurship as Practice Conference and PhD Symposium – 3-5 April 2019 – Audencia Business School, Nantes, France

Call for Papers – 4th Annual Entrepreneurship as Practice

Conference and PhD Symposium – 3-5 April 2019

Audencia Business School, Nantes, France

About the Conference

The 4th version of this conference aims to advance understanding of entrepreneurship-as-practice, foster network ties, facilitate collaborative writing relationships, and build a strong community of practice scholars. To do so, we have developed a Research Conference and PhD Symposium that educates interested scholars as well as develops empirical and conceptual papers regarding the ‘practice turn’ taking place in entrepreneurship studies.

Building on the first (February 2016 at VU Amsterdam), second (February 2017 at University College Dublin Quinn School of Business) and third (April 2018 at Linnaeus University) Entrepreneurship as Practice conferences, this conference and PhD symposium bring together the growing community of researchers who embrace the “practice turn”. Initiated by such calls as Steyaert (2007) and Johannisson (2011), the entrepreneurship-as-practice movement is now gaining traction, witnessed by such contributions as De Clercq & Voronov (2009), Tatli et al. (2014), Goss et al. (2011), Keating et al. (2013), Chalmers and Shaw (2017), Dimov (2018) and Matthews et al. (2018).

Practice theorists of entrepreneurship studies share a number of common assumptions. First, instead of thoughts and ideas hidden inside individual entrepreneurial minds, the central focus of inquiry are the spontaneously expressed, living, responsive, relational practices occurring out in the world between us for all to see. Second, practices are seen as the relevant unit of analysis for the exploration of entrepreneurial phenomena. Although there is no one definition of practice possible, they are fundamentally collaborative and relational activities, not solely reducible to the agents who carry them out. As they are defined by Schatzki, practices are organized by the enactment of sequential bodily activities, mediated by ‘things’ and their use, and drawing upon practical knowledge. Practices bring together actors, activities and contexts, thus interrelating social structures and human agency (Dodd et al., 2016; Hill, 2018; Tatli et al., 2014). Consequently, EaP research aims to observe, theorize and unfold the practices―as ways of doing and saying things―carried out by practitioners (entrepreneurs and their partners).

Drawing on these shared assumptions, recent scholarship has advanced entrepreneurship research in several ways. First, entrepreneurship as practice continues to move away from understanding ‘who’ an entrepreneur is towards the importance of collaborative activity, performance, and work in the creation and perpetuation of entrepreneuring (Gartner et al., 2016; Keating et al., 2013; Matthews et al., 2018). Second, theories of practice help us understand the critical role of the body, practical know-how and material objects in organizing entrepreneurship. Third, theories of practice help us perceive and better understand the reproduction and transformation of practices and practical knowledge related to entrepreneurial phenomena across time and space.

However, emphasizing the intricate socially-situated nature of practices comes with considerable ontological, theoretical and methodological implications. These will be addressed during the Conference and PhD Symposium.

For background and information on EaP literature, prior conferences and other pertinent materials, please go to:

https://www.entrepreneurshipaspractice.com/

Structure of the Conference and PhD Symposium

The Conference will be held over three full days: Registration & welcoming will take place on April 2nd late afternoon. April 3rd will focus on theoretical issues, April 4th on methodological issues and April 5th on a paper development workshop. The conference will include keynote lectures and workshops, a panel session on publishing entrepreneurship as practice research and a working paper development session.

Participating scholars are welcome to choose one or more days of the conference when registering.

PhD candidates who want ECTS credits for their participation are required to attend all three days of the conference, as well as generate additional work beyond what is required by other participants in the conference.

We welcome papers addressing theories of practice and creative organizing from a variety of disciplinary and methodological perspectives. Entrepreneurship, management, strategy, social sciences, humanities studies are all welcomed.

Potential although not exclusive topics that may be addressed include:

Theoretical challenges:

  • What are the differences between the individualism, structuralism and practice traditions of entrepreneurship research and how can they be combined?
  • How is the process approach to entrepreneurship (entrepreneuring) similar and different from practice approach?
  • How can we carve out insights and theories without the traditional aim of reification and generalization, given practice theories’ phenomenological roots?
  • How can we theoretically cope with the enormous diversity of practices in which entrepreneurship is implicated?
  • How can entrepreneurship studies help to theorize the reproduction and transformation of practical knowledge?
  • How can we incorporate embodiment and sociomateriality into our understanding of practices related to entrepreneurship?
  • How can an EaP perspective rejuvenate our thinking about traditional entrepreneurship related topics of innovating, creating opportunities, networking, venturing, strategizing, financing and organizing?
  • What is the value of existing theoretical frameworks of practice for entrepreneurship research, and when should we employ or go beyond them?
  • How can EaP be used as a platform for critical studies of entrepreneurship?

Methodological and Empirical Challenges:

  • How does one begin an EaP study, such as selecting and entering a site for observation?
  • As theories of practice guide us to study the real-time and unique instances of practices related to entrepreneurship, how can we observe, analyze and theorize about these unique instances, whilst still accounting for their relations to other practices?
  • What are some common research questions that can be formulated and answered using an EaP perspective, and which practice theory is appropriate for which research questions in entrepreneurship?
  • How can one catalogue and rigorously analyze large amounts of video-based ethnographic data?
  • What can we methodologically learn from the history of the Strategy as Practice (SaP) community?

Abstract / Paper Submission

All scholars who are interested in the paper development workshop and PhD candidates wishing to attend the conference should submit an abstract (of less than 1,000 words) by 3 December 2018 to eap4@audencia.com.

Abstracts should not exceed two single-spaced pages, and may not exceed the maximum limit of 1,000 words. They should present the purpose of the research, the relevance of the problem, the literature review, the methods and the main findings. 3 to 5 keywords and an indicative Topic of the Conference should be included. Authors will be notified of acceptance or otherwise by December 15, 2018. Full working papers are due for February 15, 2019.

Full working papers should have the following structure: introduction, literature review or conceptual framework, methodology, results, discussion and conclusion. The text should be 10-15 pages, characters Times New Roman 12, single spacing. Abstracts and papers should be written and presented in English.

All working papers will be assigned to discussion groups.  Each group member will be responsible for providing feedback on the papers received during the working paper session on April 5.

Important Dates

Abstract Submission Deadline   PhD Symposium and Research ConferenceDecember 3rd, 2018
Notification of Acceptance   PhD Symposium and Research ConferenceDecember 15th, 2018
Full Paper Submission DeadlineFebruary 15th, 2019
Registration DeadlineMarch 1st, 2019
Conference DateApril 3-5th, 2019

Conference Fees:

Fees for PhD Symposium and Research Conference attendees are to be determined and posted by October 1, 2018.

Organizing Committee (extract)

Claire Champenois (Audencia Business School), Miruna Radu-Lefebvre (Audencia Business School)
William B. Gartner (Babson College and Linnaeus University), Bruce Teague (Eastern University Washington), Neil Thompson (VU University Amsterdam), Ola Byrne (UCD Dublin)

Audencia Business School & Nantes

EAP4 will be held at Audencia Business School, Nantes, France on April 2-5 2019. Founded in 1900, Audencia Business School is one of France’s elite Grande Ecole higher education institutions – ranked 6th in the nation (SIGEM). World renowned for education and research in business and management, it ranks among the top 100 worldwide (The Economist). Among the 90 tenured faculty members, seven focus on Entrepreneurship.

http://www.audencia.com/en/

Nantes is a modern innovative and green city with old-world flair city. It is two hours from Paris (by train), one hour from London (by plane), and 45 minutes from the Atlantic Coast (by car or train).

For Further Information and Questions Please contact eap4@audencia.com

References

Chalmers, D. M., & Shaw, E. (2017). The endogenous construction of entrepreneurial contexts: A practice-based !perspective. International Small Business Journal, September(1967), 19–39.

De Clercq, D., & Voronov, M. (2009). Toward a Practice Perspective of Entrepreneurship: Entrepreneurial Legitimacy as Habitus. International Small Business Journal, 27(4), 395–419.

Dimov, D. (2018). Opportunities, language and time. Academy of Management Perspectives, in press.

Dodd, S. D., Pret, T., & Shaw, E. (2016). Advancing understanding of entrepreneurial embeddedness : forms of capital , social contexts and time. In F. Welter & W. B. Gartner (Eds.), A research agenda for entrepreneurship and context (pp. 120–133). Cheltenham, UK: Edward Elgar Pub.

Gartner, W. B., Stam, E., Thompson, N. A., & Verduyn, K. (2016). Entrepreneurship as practice: grounding contemporary practice theory into entrepreneurship studies. Entrepreneurship & Regional Development, 28(9–10), 813–816.

Goss, D., Jones, R., Latham, J., & Betta, M. (2011). Power as practice: A Micro-sociological Analysis of the Dynamics of Emancipatory Entrepreneurship. Organization Studies, 32(2), 211–229.

Hill, I. (2018). How did you get up and running? Taking a Bourdieuan perspective towards a framework for negotiating strategic fit. Entrepreneurship and Regional Development, 1–35.

Johannisson, B. (2011). Towards a practice theory of entrepreneuring. Small Business Economics, 36(2), 135–150.

Keating, A., Geiger, S., & Mcloughlin, D. (2013). Riding the Practice Waves: Social Resourcing Practices During New Venture Development. Entrepreneurship: Theory and Practice, 38(5), 1–29.

Matthews, R. S., Chalmers, D. M., & Fraser, S. S. (2018). The intersection of entrepreneurship and selling: An interdisciplinary review, framework, and future research agenda. Journal of Business Venturing, (June 2016), 1–0.

Steyaert, C. (2007). ‘Entrepreneuring’ as a conceptual attractor? A review of process theories in 20 years of entrepreneurship studies. Entrepreneurship & Regional Development, 19(6), 453–477.

Tatli, A., Vassilopoulou, J., Özbilgin, M., Forson, C., & Slutskaya, N. (2014). A Bourdieuan relational perspective for entrepreneurship research. Journal of Small Business Management, 52(4), 615–632.

Directeur Incubateur Alliance Centrale-Audencia-ENSA

Présentation de l’établissement

Situation du poste : L’incubateur est le dispositif commun à l’Alliance Centrale-Audencia-Ensa qui vise à favoriser et accompagner la création d’entreprises en Pays de la Loire par, notamment, leurs étudiants, chercheurs et diplômés. Créé en 2003, l’incubateur est commun aux trois établissements depuis 2014 dans une logique d’hybridation des compétences unique dans le domaine de l’enseignement supérieur en France. Le directeur/directrice de l’incubateur, rattaché à l’Alliance Centrale-Audencia-Ensa, a pour mission de poursuivre et amplifier la dynamique entrepreneuriale commune en s’appuyant sur les trois établissements.

Description du poste

Missions principales
Les missions principales du directeur/directrice de l’incubateur sont :
• Management et animation de l’incubateur.
• Pilotage de l’accompagnement des projets incubés.
• Intégration de l’incubateur dans l’écosystème régional et national.
• Valorisation interne et externe.

Management et animation de l’incubateur 
• Mettre en œuvre la stratégie d’incubation définie par l’Alliance Centrale-Audencia-Ensa, et effectuer le compte-rendu de l’activité de l’incubateur auprès des établissements.
• Manager l’unité de l’incubateur, en écoute des directions des 3 Ecoles, dans un esprit d’équipe collaboratif, et pour un accompagnement harmonieux et de qualité aux incubés.
• Piloter l’ensemble des volets de l’activité de l’incubateur : conditions d’accueil, gestion administrative spécifique aux incubés, animation, etc., et ce dans une démarche qualité.
• Elaborer le business model de l’incubateur, en rechercher des financements institutionnels et privés, en effectuer le suivi financier, établir ses bilans et budgets.
• Renseigner les indicateurs qualitatifs et quantitatifs illustrant l’activité et l’impact de l’incubateur.

Pilotage de l’accompagnement 
• Veiller à la qualité du programme d’accompagnement des incubés, ainsi qu’à la bonne allocation de ressources à leurs projets.
• Innover dans les services proposés aux incubés pour fortifier leur réussite.
• Animer la communauté des incubés et des anciens incubés.

Intégration de l’incubateur dans le réseau de partenaires
• Mettre en relation les incubés avec l’écosystème proche de l’incubateur. Établir des relations d’échanges et se coordonner avec les structures régionales de soutien aux startups.
• Entretenir et développer le réseau autour de l’incubateur : associations de diplômés, CCI, technopôles, pôles de compétitivité, associations de Business Angels, etc. 

Valorisation interne et externe
• Consolider et diffuser la réputation de l’incubateur par une communication en appui et coordination avec les services de communication des 3 Écoles
• Contribuer à la promotion et à la lisibilité de l’incubateur auprès des étudiants, enseignants et chercheurs des trois Écoles de l’Alliance par des interventions ciblées

Profil recherché / Compétences requises

Compétences
• Expérience réussie en entrepreneuriat (accompagnement de projets entrepreneuriaux, animation d’un incubateur, par exemple)
• Une démarche d’initiatives à forte orientation résultat
• Excellente capacité relationnelle, d’animation et de communication
• Intérêt pour l’innovation et les nouvelles technologies
• Formation requise : Bac + 5 minimum. Un doctorat serait apprécié.

Documents à transmettre

Les candidatures composées d’un CV et d’une lettre de motivation.

Contact

Jean-Pierre ELLOY Jean-Pierre.Elloy@ec-nantes.fr


Prix CJD-CCMP 2018

Le Prix CJD-CCMP 2018 “Meilleur cas PME” en partenariat avec l’AEI a été décerné le 5 juin dernier à Stéphane Motard pour le cas “Viareport, créer un outil pour auditer une entreprise agile”.
Deux autres cas ont été labellisés AEI . Il s’agit de :
Tri Martolod : stratégie de croissance d’une SCOP, par Sonia Adam-Ledunois
Matooma : journal de bord d’une success story française, par Monique Roux-Guillemain

je te joins un texte à propos du cas lauréat Stéphane Motard
ainsi que sa photo

Texte sur le cas :

Le cas Viareport est un cas réel qui traite la façon dont la mise en place d’une gouvernance agile a constitué une réponse à une situation critique vécue par l’entreprise. Les étudiants sont invités à créer une grille d’audit de l’organisation qui spécifiera les points d’attention et les risques liés à la mise en place de l’agilité en entreprise.
L’entreprise Viareport, éditeur de logiciels de consolidation comptable pour les ETI, créée en 2004, s’est développée très rapidement tant en termes d’effectifs que de chiffre d’affaires. Or la crise de 2008 a impacté l’entreprise au niveau de ses ventes et, par ricochet, de sa trésorerie. La situation avec les banques étant très tendue, des choix stratégiques et organisationnels s’imposent alors à Viareport : réaliser des réductions de coûts massives et rapides via un PSE ce qui, de facto, déstructure l’organisation et requiert la mise en place d’un management agile pour pallier ces changements.

Stéphane Motard

Diplômé de l’essec, docteur en Sciences Sociales (Sorbonne IV) et titulaire d’une agrégation d’espagnol et d’une agrégation d’allemand, Stéphane Motard enseigne le marketing et la vente à l’ISC Paris depuis 16 ans et publie régulièrement des études de cas auprès de la CCMP sur des thématiques diverses en lien avec ses interventions de conseil en entreprise.

Conférence – Start-up : le grand méchant rachat

La perspective de rachat séduit un nombre croissant de dirigeants de start-up en France et les acheteurs se montrent de plus en plus intéressés par ces pépites. Avec quelles implications pour les entreprises et l’écosystème entrepreneurial ?

L’Institut Friedland, think tank de la CCI Paris Ile-de-France, organise une rencontre sur ce thème, le 30 mai. Entrepreneurs, économistes et représentants de l’écosystème entrepreneurial seront invités à confronter leur vision du rachat.

A cette occasion, Renaud Redien-Collot, enseignant-chercheur en entrepreneuriat et analyste senior à l’Institut Friedland, présentera les conclusions de ses travaux sur le sujet.

Forum Entreprendre dans la Culture – 30 mai et 1er juin – Paris

La 4ème édition du Forum Entreprendre dans la Culture se tiendra du 30 mai au 1er juin 2018 aux Beaux-Arts de Paris, 14 rue Bonaparte 75 006 Paris.

Organisé par le ministère de la Culture, l’événement s’articulera autour de 72 tables rondes et ateliers sur les thèmes notamment du financement, de l’accompagnement, de la structuration, du développement à l’international des entreprises et des associations culturelles.

  • le 30 mai sera consacré aux fondamentaux de la création d’entreprise culturelle. Cette journée accueillera également les rencontres sectorielles consacrées à la musique et à la presse.
  • le 31 mai sera principalement dédié au numérique, à l’innovation dans la culture et aux start up  Cette journée accueillera aussi les rencontres sectorielles consacrées au cinéma, à l’audiovisuel, aux arts plastiques et à l’architecture. Plusieurs tables rondes seront consacrées au tourisme culturel ;
  • le 1er juin sera consacré à l’économie sociale et solidaire (ESS). Cette journée accueillera aussi une journée scientifique ainsi que des rencontres dédiées à l’entrepreneuriat et à la création artistique en Afrique.

La participation à l’évènement est gratuite sur inscription.

Retrouvez le programme complet et la plate-forme d’inscription sur le site Internet : www.forumentreprendreculture.fr

 

CONTRAT DOCTORAL CIFRE – Drones et industries : une étude prospective

Offre de thèse en sciences de gestion – rentrée 2018-2019 – Société Hexadrone

Description du projet

Les applications industrielles représentent un réel potentiel de croissance pour le secteur professionnel du drone civil. La force de la France dans ces domaines est de maitriser l’ensemble de la chaîne de valeur, du constructeur de drones à l’analyste des données en passant par les développeurs, sans oublier les opérateurs.
Historiquement opérateur de drones, Hexadrone a remonté la chaîne de valeur en devenant assembleur et maintenant constructeur de drones. Ces années d’expérience sur le terrain ont permis à Hexadrone de collecter les besoins, envies, rêves de ses clients, utilisateurs de secteurs industriels variés. Hexadrone a ainsi dressé le portrait du drone idéal pour chacun de leurs usages.
Depuis environ 24 mois, Hexadrone développe le drone modulable reconfigurable pour assister l’Homme dans divers champs d’application (bien au-delà de la captation d’images pour l’audiovisuel, domaine d’application actuellement privilégié). Dans cette thèse, l’idée est donc d’explorer ces champs d’application, en coopération très étroite avec les parties prenantes de l’entreprise, notamment les clients qui sont impliqués dans la définition du cahier des charges d’un drone modulable, doté de qualités physiques permettant de travailler dans des conditions extrêmes (pompiers, armée, industrie…) avec pour objectif de réduire la pénibilité des salariés (volet social avec de l’ergonomie, par exemple). Hexadrone est en pleine mutation organisationnelle, c’est donc un terrain d’observation très privilégié et rare en sciences de gestion…Concrètement, cette thèse Cifre est une opportunité d’accompagner cette jeune entreprise dans son étape d’industrialisation et sa croissance.

Localisation et déroulement de la thèse

L’étudiant(e) sera rattaché(e) à l’Ecole Doctorale ED SEG 492 de Lyon – St Etienne sous la co-direction de Sandrine Berger-Douce, Jenny Faucheu (Mines Saint-Etienne) en collaboration avec Alexandre Labesse (Hexadrone) sous contrat doctoral CIFRE.
L’étudiant(e) sera majoritairement en entreprise. Hexadrone est actuellement à environ 20 mn de St-Etienne (St-Just-Malmont) et va déménager d’ici fin 2018 pour se rapprocher de St-Etienne.

Profil recherché

Titulaire d’un master en sciences de gestion ou d’un diplôme d’ingénieur avec équivalence du grade de master, le(la) candidat(e) devra disposer de bases solides en management des organisations. Des connaissances dans les domaines des études de marché et de la prospective seront fortement appréciées. Un intérêt pour les objets techniques et, plus généralement pour les thématiques liées à l’industrie du futur serait un plus. Il (elle) devra être motivé(e) et autonome afin d’interagir efficacement avec les différents partenaires du projet.
Les candidatures (CV, lettre de motivation, relevés de notes, lettres de recommandation) doivent être adressées à Sandrine Berger-Douce, Jenny Faucheu et Alexandre Labesse.

Contacts

Sandrine Berger-Douce –Mines St-Etienne bergerdouce@emse.fr
Jenny Faucheu – Mines St Etienne jenny.faucheu@emse.fr
Alexandre Labesse – Hexadrone alexandre@hexadrone.fr

 Bourses de recherche de l’ARIMHE

La vocation de l’ARIMHE est de soutenir la recherche pour un management humaniste des entreprises. L’Association pour la Recherche Interdisciplinaire sur le Management des Organisations a été fondée pour promouvoir la recherche interdisciplinaire et le développement des publications et des manifestations scientifiques sur le management des organisations. Le « H » de l’ARIMHE est une partie intégrante de la notion de management telle qu’elle est partagée par les membres de l’association. Elle fait référence à la fois à un management par des hommes pour des hommes, et à une conception de l’homme en quête de savoir, de liberté, de morale et de sa juste place dans le monde.

L’ARIMHE a décidé d’attribuer tous les ans une bourse de recherche d’une valeur de 4000 euros pour financer un projet de recherche permettant l’émergence de nouvelles théories sur le management des entreprises et contribuant au développement et la mise en oeuvre de pratiques de gestion humanistes. Tout en accueillant les candidatures de chercheurs confirmés ou des équipes de recherche, la priorité sera accordée par le comité scientifique constitué pour l’attribution de la bourse, aux doctorants en 2ème ou en 3ème année de thèse et aux post-doctorants.

Domaine : Sciences de Gestion avec une ouverture à toutes les disciplines traitant des problématiques du management

Montant : 4000 euros

Echéances 2018 : La date limite d’envoi des dossiers complets par mail est le 23 mars 2018. Un entretien sur Paris sera à prévoir le mercredi 11 avril 2018 pour les candidats dont le dossier aura été présélectionné.

Dossier de candidature : Le dossier est à envoyer en un seul document pdf par mail. Il comprend : un CV détaillé précisant les éventuelles publications ; le projet de recherche (5 à 10 pages) ; un budget prévisionnel précisant de façon détaillée l’utilisation envisagée de la bourse.

Comité scientifique d’attribution : Martine Brasseur (Université Paris Descartes, CEDAG/Management), Patrick Boisselier (CNAM, LIRSA), Didier Chabaud (IAE de Paris, GREGOR), Bernard Grand (IAE Aix-en-Provence, CERGAM), Corina Paraschiv (Université Paris Descartes, CEDAG/Management)

Engagement du candidat : Le candidat retenu s’engage à présenter l’état d’avancement de sa recherche lors des colloques annuels de l’ARIMHE. La mention de la bourse de recherche de l’ARIMHE devra figurer en remerciements dans les publications issues de la recherche concernée (articles, thèse, actes de colloque, …).

Courriel : martya.brasseur@gmail.com

Web : http://www.arimhe.com/

Bourses de recherche de l’ARIMHE 2018

PREMIÈRE ÉDITION DU CONCOURS DE LA FINANCE RESPONSABLE POUR LES CHERCHEURS DE PAYS ÉMERGENTS FRANCOPHONES

APPEL À CANDIDATURES

PREMIÈRE ÉDITION DU CONCOURS DE LA FINANCE RESPONSABLE POUR LES CHERCHEURS DE PAYS ÉMERGENTS FRANCOPHONES

Appel aĚ candidature Bourse IFD Francophone 2018

 UNE INITIATIVE DE PRI-QUÉBEC, DU FORUM POUR L’INVESTISSEMENT RESPONSABLE ET DE L’alliance Internationale De Centres De Recherches Interdisciplinaires

Le Réseau PRI Québec (Principles for Responsible Investment), le Forum pour l’Investissement Responsable (FIR) et L’Alliance Internationale de Centres de Recherches Interdisciplinaires sont fiers de lancer la première édition du Concours de la Finance responsable pour les pays émergents francophones afin de reconnaître et récompenser des recherches qui permettent aux praticiens de la finance de mieux comprendre, appréhender et intégrer les enjeux de développement durable.

Bénéficiant du soutien financier du Réseau PRI Québec, du FIR de Bâtirente, d’Aequo et de Vigéo-Eiris, ce concours est dédié aux chercheurs dans des institutions dans les pays émergents francophones qui ne sont pas européens. Il vise à permettre à ces chercheurs de partager les résultats de leurs recherches dont l’objet doit nécessairement être lié à la finance responsable. Ces recherches peuvent porter sur des enjeux et problématiques propres à ces pays ou encore porter sur des problématiques plus globales visant une meilleure compréhension de certains enjeux tel que l’eau, ou à apprécier l’impact de l’intégration de critères ESG ou celui de l’engagement actionnarial, à identifier les déterminants de l’investissement responsable, l’impact du crédit communautaire ou du micro-crédit, etc.

Ce concours a pour objectif d’offrir aux chercheurs de pays émergents francophones une visibilité auprès des investisseurs institutionnels locaux et internationaux, une reconnaissance dans le monde francophone, un financement encourageant, un accès à un réseau de chercheurs dans leur domaine ainsi qu’une synergie dans la co-production de connaissances. Ultimement il vise à catalyser la recherche multidisciplinaire et à favoriser le réseautage de chercheurs et d’investisseurs institutionnels francophones dans ce domaine en vue de créer un corpus et champs de connaissances.

Ce concours comprend deux catégories : le prix pour la meilleure thèse de doctorat et le prix pour le meilleur article publié ou accepté pour publication OU le meilleur ouvrage.

La remise de prix se fera le 28 juin 2018 lors de la Vème conférence internationale sur la responsabilité sociale des organisations: «les innovations pro-sociales : de la finance responsable à l’entrepreneuriat social» qui se tiendra du 27 au 29 juin 2018 à Casablanca.

En soumettant une candidature, les auteurs acceptent que leur nom figure dans les communications entourant le concours ainsi que dans une base de données qui permettra de recenser les recherches réalisées dans les pays émergents francophones.

INSCRIPTION D’UNE CANDIDATURE

Conditions d’admissibilité

Pour le concours de la meilleure thèse de doctorat :

  • Le doctorant doit être inscrit dans une université ou un centre de recherche dans un pays émergent francophone[1]
  • La thèse doit avoir été soutenue entre le 1er janvier 2014 et le 1er janvier 2018
  • La thèse doit avoir été rédigée en français

Pour le concours du meilleur article :

  • L’auteur, qui est la personne contact, doit être rattaché à une université ou un centre de recherche dans un pays émergent francophone
  • L’article doit avoir été publié entre le 1er janvier 2014 et le 1er janvier 2018
  • L’article doit avoir été rédigé en français

Dépôt de la candidature

Tout candidat désirant participer au concours doit d’abord déposer sa candidature en soumettant une lettre d’intention ainsi que les divers documents requis avant la date limite, par courriel à l’adresse suivante : fir.pri-quebec-francophone.esg2018@uqam.ca

Pour compléter votre inscription, veuillez joindre les documents complémentaires suivants à votre formulaire d’inscription:

Pour le concours de la meilleure thèse de doctorat :

  • Preuve de soutenance de thèse
  • Preuve d’inscription dans une université d’un pays émergent figurant sur la liste en annexe
  • Copie d’une pièce d’identité
  • Version électronique de la Thèse
  • Résumé en français de 5 pages de la thèse
  • Une lettre dûment signée acceptant les conditions du présent concours, incluant celle relatives à la diffusion du nom des candidats dans les outils de communication

Pour le concours du meilleur article :

  • Article : s’il est déjà publié
  • Article et lettre d’acceptation de la revue si l’article n’est pas encore publié
  • Copie d’une pièce d’identité de l’auteur-contact
  • Une lettre dûment signée par l’auteur-contact acceptant les conditions du présent concours, incluant celle relatives à la diffusion du nom des candidats dans les outils de communication

Une fois la complétude du dossier de candidature validée, un message électronique sera envoyé à l’auteur-contact pour le confirmer.

La date limite pour le dépôt des candidatures est le 2 mars 2018.

L’annonce des gagnants se fera le 28 juin 2018 lors de la Ve conférence internationale en Finance responsable qui aura lieu en juin 2018 à Casablanca au sein de l’ISCAE et bénéficiera d’une couverture médiatique.

PROCESSUS ET CRITÈRES DE SÉLECTION

Le Concours de la Finance Responsable pour les pays émergents francophones porte sur des recherches universitaires de niveau supérieur et sur des articles ou ouvrages scientifiques. Les critères de sélection qu’utilise le jury sont regroupés sous trois catégories, soit :

  • Qualité de la recherche du point de vue académique :
    • Pertinence et qualité de la revue de la littérature,
    • Qualité et rigueur méthodologique,
    • Qualité de la rédaction.
  • Pertinence et originalité d’un point de vue de finance responsable et de thématiques de développement durable:
    • Originalité de la question de recherche,
    • Originalité de l’approche et de l’appréhension du sujet/objet de recherche,
    • Pertinence et importance des enjeux.
  • Qualité de la contribution du point de vue d’une partie prenante :
    • Praticiens de la finance,
    • Investisseurs privés,
    • Investisseurs institutionnels,
    • Entreprises ou autre acteur.

Les étapes de l’évaluation :

L’évaluation est effectuée en deux étapes principales :

  1. Pré-sélection par chaque membre du jury des 3 meilleures thèses et des 3 meilleurs articles,
  2. Réunion pour choisir collectivement les 3 meilleures thèses et les 3 meilleurs articles,
  3. Sélection de la meilleure de thèse et du meilleur article par chaque membre du jury,
  4. Réunion pour choisir collectivement la meilleure thèse et le meilleur article.

La décision du jury est sans appel et est confidentielle jusqu’à l’annonce officielle des gagnants prévue dans le calendrier des activités.

PRIX ET RECONNAISSANCE

Le gagnant du prix pour la meilleure thèse de doctorat en finance responsable recevra une bourse de 1500$ canadiens.

Le gagnant du prix pour le meilleur article en finance responsable recevra une bourse de 1500$ canadiens.

JURY

Le jury est composé à parts égales de chercheurs établis et de praticiens aguerris du Québec, de l’Europe et des pays émergents francophones.

COLLABORATEURS ET COMMANDITAIRES

Nous remercions nos partenaires et commanditaires pour le financement et l’organisation de ce premier prix : PRI-Québec et le Forum pour l’Investissement Responsable et l’agence de notation extra-financière, Vigéo-Eiris pour le financement des prix de la présente édition du concours.

Pour toute question, veuillez contacter:

fir.pri-quebec-francophone.esg2018@uqam.ca

[1]En plus de l’Algérie, la liste des pays émergents francophones admissibles est consultable sur le site : https://www.francophonie.org/IMG/pdf/som_xvi_membres_oif_vf.pdf .

 

Prix académique de la recherche en management

Le Prix académique de la Recherche en Management récompense les meilleures publications de recherche, ainsi que le meilleur ouvrage de management de l’année. En 8 ans, ce Prix est devenu une référence dans le monde académique, plébiscité par les chercheurs en sciences de gestion qui considèrent son obtention comme une véritable opportunité de valorisation de leurs travaux auprès du monde de l’entreprise et de développement de leur notoriété.
Consult’in France est heureux de vous annoncer le lancement de la 9ème édition du prix académique de la recherche en management, en partenariat avec la FNEGE !

Contenu du site www.fnege.org

OPPE et AFE – Appel à Etudes de Cas

15 partenaires reconnus dans leurs domaines d’intervention – Onisep, AFE (Agence France Entrepreneur), l’Etudiant, Association Nationale des Groupements de Créateurs, Crea IUT, Demain TV, Moovjee, Paris & Co, NRJ, Union des Couveuses, Pépite France/FNEGE, AVISE, Crédit Mutuel, CIC, Banque Populaire – se sont associés pour créer le 1er site web dédié à l’entrepreneuriat pour les 15 à 25 ans : Kangae.
Cette plateforme gratuite, qui sera lancée le 17 novembre prochain à l’occasion du Salon européen de l’Education, mettra à leur disposition l’ensemble des ressources nécessaires pour les sensibiliser à l’esprit d’entreprendre et les accompagner dans leurs démarches entrepreneuriales, associatives ou de micro-projets éducatifs.

Le site proposera un espace dédié aux professionnels de l’enseignement, de la sensibilisation et de l’information des jeunes à l’entrepreneuriat (enseignants, formateurs, associations, réseaux d’accompagnement…). L’ensemble des ressources recensées par l’OPPE et présentes sur le site de l’AFE (espace enseignant) sera exportées sur le site Kangae.

L’objectif de l’OPPE est de mettre à la disposition des enseignants du site Kangae, des supports pédagogiques simples, clairs et téléchargeables gratuitement, pour les aider dans leurs actions de sensibilisation et de formation à l’esprit d’entreprendre et à la création d’entreprise.

Les cas et mini cas pédagogiques font partis de ce projet, et le présent cahier des charges vise à aider les auteurs à améliorer la qualité des cas, tant dans leur contenu que dans leur présentation formelle. Les cas et mini cas pédagogiques concernées par ce projet sont ceux qui traitent d’entrepreneuriat, d’intrapreneuriat, de création et de reprise d’entreprise.

Pour cette première session du projet, les cas et mini cas que nous retiendrons en priorité sont ceux qui sont déjà construits et testés auprès des élèves.

Le respect de ce cahier des charges est un gage de qualité et de professionnalisme, qui devrait améliorer la visibilité des cas sur le site Kangae.

 

Les recommandations pour un cas de qualité

1- Qu’est-ce qu’un cas ?

Un cas est la simulation d’une situation d’entreprise ou de future entreprise. Un “bon” cas sera tiré d’une situation réelle, vécue dans une entreprise ou une organisation. En revanche, un scénario inventé de toutes pièces risque de présenter un côté artificiel, qui le rapprochera davantage d’un exercice que d’une véritable étude de cas.
Par ailleurs, un cas doit être propice à la réflexion et à la discussion. La structure d’un cas est ouverte, par opposition à un exercice, système fermé comportant une solution pour chaque question.
L’étude d’un cas suppose :

  • Une analyse des faits/de la situation,
  • Une interprétation et évaluation des données,
  • Une prise de décision.

Dans une étude de cas, il n’y a pas forcément UNE bonne décision : le plus souvent se dégage une pluralité d’options, élaborées par les étudiants et argumentées par un travail d’analyse. Dans la note pédagogique, on ne fournit pas le corrigé mais des propositions que l’on peut discuter. La solution choisie dans la réalité est elle-même discutable.

2- Qu’est-ce qu’un mini cas ?

Tout comme les cas, les mini cas présentent une simulation d’une situation d’entreprise. Les deux produits diffèrent à deux niveaux :

  • La taille du mini cas est moins importante que le cas. Son contenu ne doit pas dépasser une à deux pages.
  • La note pédagogique d’un mini cas contient simplement quelques indications sur l’utilisation du cas et les scénarios possibles.

3- Pourquoi la méthode des cas ?

La méthode des cas est largement utilisée par les enseignants dans l’enseignement supérieur.
Etudier un cas, c’est :

  • familiariser les étudiants avec le monde de l’entrepreneuriat, montrer la complexité et la diversité des problèmes dans le montage de projet,
  • introduire du réalisme dans l’enseignement de l’entrepreneuriat : les solutions sont des solutions imparfaites prises par des individus dotés d’une certaine expérience,
  • s’entraîner à la prise de décision, c’est-à-dire “descendre de sa tour d’ivoire” et s’impliquer dans un travail d’équipe.

4- Thématiques des cas et mini cas

  • Start-up (ex. levée de fonds, son premier développement, etc.)
  • ESS
  • Création d’une association
  • Crowdfunding
  • Recherche d’une idée
  • Reprise d’entreprise

Toutes les informations dans le document suivant : Cahier des charges étude de cas Oppe 2017

Communiqué Presse création de KANGAE – CP Kangae_VF_V_AFE

SME Finance, 10 years after the Global Financial Crisis

This one day conference will examine the ongoing development of alternative forms of entrepreneurial finance a decade after the Global Financial Crisis. During this turbulent period which has seen both banks and private equity participants withdraw from the early stage entrepreneurial finance markets in the UK and most developed economies (Wilson and Silver, 2013), a large number of alternative forms of early stage entrepreneurial finance have emerged. These include crowd funding, incubators and accelerators, angel groups, asset finance, alternative public investment, government interventions into grants, loans, mezzanine and pure equity finance (Baldock and Mason, 2015).

This conference will present the latest research and practitioner evidence from the UK and developed economies, addressing how the early stage entrepreneurial finance escalator has evolved since the post GFC breakages (Gill, 2010).

We anticipate a strong international presence, concentrating on the UK and Europe. Alongside leading academic research the conference will showcase policymaker and practitioner activity.

Provisional line-up of speakers:
Colin Mason
 (Glasgow University),
Daniel Van Der Schans (British Business Bank),
Osman Anwar (SQW),
Keith Arundale (Henley Business School),
Professor Javed Hussain (Birmingham City University),
Tom Britton (Co-founder of SyndicateRoom),
Professor Othmar Lehner (University of Upper Austria).

Conference co-chairs: Robyn Owen (CEEDR Middlesex University) and Ciarán Mac an Bhaird (ISBE and Dublin City University).

For further information and to register to attend please click here.

**Places are now limited, so please book early**

Labellisation Ouvrages FNEGE

Le jury du Collège de Labellisation s’est réuni mardi 7 mars dernier.

Sur les 88 ouvrages reçus, le jury a labellisé 43 ouvrages.

Vous pouvez découvrir les ouvrages sur le site de la FNEGE :

http://www.fnege.org/colleges/college-labellisation-ouvrages/ouvrages-labellises-en-2017

Parmi les ouvrages labellisés, le jury a sélectionné 4 Prix du Meilleur Ouvrages de Recherche en Management.

Ces prix seront annoncés lors de la cérémonie du 20 avril prochain.

PrixFNEGE2017

Lien pour les inscriptions :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdLTtiSia77S3cnyCeRVjiBfwzcxZEuXKzZtfGAfU4ZkSN6nA/viewform?entry.1428289510&entry.1048165517&entry.1387638250&entry.1488602980&entry.1992494742&entry.546008957

 

Prix Thèse AEI-FNEGE 2017

L’Académie de l’Entrepreneuriat et de l’Innovation (AEI) délivre un prix de thèse dans le champ de l’Entrepreneuriat et de l’Innovation.

Les thèses éligibles doivent avoir été soutenues entre janvier 2016 et décembre 2016, dans un établissement français.

Le prix est ouvert aux thèses rédigées en français ou anglais, ainsi qu’aux thèses monographiques ou sur articles.

Les docteurs souhaitant soumettre leurs travaux pour l’attribution d’un prix dans cette catégorie doivent adresser à chabaud.iae @ univ-paris1.com et fayolle @ emlyon.com en format PDF, pour le 15 mars 2017 au plus tard :

  • 1 exemplaire électronique de leur thèse,
  • les deux pré-rapports et le rapport de soutenance,
  • un résumé de la thèse, d’une quinzaine de pages dactylographiées,
  • une lettre de recommandation du directeur de recherche, – un curriculum-vitae. L’objet du mail devra mentionner « Prix AEI-FNEGE 2017 ».

Un Comité Scientifique indépendant procédera à la sélection de la meilleure thèse. Par ailleurs, cette année 2017 est marquée par une nouveauté : la FNEGE attribue désormais des prix de thèse destinés à distinguer les meilleurs travaux doctoraux en gestion en privilégiant les recherches qui constituent un véritable apport pour l’entreprise.

Trois prix FNEGE seront décernés :

  • Prix FNEGE de la thèse transdisciplinaire en Management
  • Prix Baromètre FNEGE des préoccupations managériales
  • Prix FNEGE des meilleures thèses en Management (thèse en 180 secondes) Voir : http://www.fnege.org/nos-prix/prix-de-these

MOOC entrepreneuriat Univ Montpellier

 

Dès le 10 octobre 2016, l’Université de Montpellier vous propose de suivre

le MOOC Entrepreneuriat et Croissance Attitude.

L’entrepreneuriat vous attire ? Vous avez déjà un projet d’entreprise ? Vous êtes étudiant entrepreneur ? Vous êtes intéressé par la stratégie ou les problématiques liées à la croissance ? Ou tout simplement curieux ?

Inscrivez vous maintenant sur FUN (France Université Numérique) en cliquant 

sur https://www.fun-mooc.fr/courses/umontpellier/08006/session01/about

GRP LAB

 

Web-série GRP Lab saison 1.

 

Les deux derniers épisodes sont désormais en ligne (ici http://grp-lab.com/videos-pedagogiques/) : Les conventions (épisode 11) et Ecosystème (épisode 12).

 

Ainsi, la saison 1 de la Web-série GRP Lab est désormais complète. Elle comporte 12 épisodes à l’usage de l’entrepreneur et de son conseiller. En effet, elle est conçue pour être un des supports proposés par GRP Lab pour que le conseiller guide l’entrepreneur dans la conception (design) ou la reformulation (redising) du Business Model, ou pour que l’enseignant s’appuie sur un support vidéo pour sensibiliser et former à l’entrepreneuriat et plus particulièrement au Business Model.

Chaque épisode dure environ 5 minutes.

 

Episode 1 – Origine et bon sens de l’expression Business Model

Cet épisode rappelle que si l’origine du BM est plus ancienne, c’est avec l’avènement des start-up internet que l’expression est devenue un buzzword (cf. Magretta, 2002). Ce n’est pas surprenant car elle est pleine de bon sens. Pour rendre intelligible des affaires complexes, il a fallu modéliser le business.

 

Episode 2 – Nature du Business Model

Selon les auteurs du modèle GRP, le Business Model est une convention. Mais dans l’exercice consistant à vulgariser la théorie et pour qu’il n’y ait pas d’amalgame avec la composante « conventions » du BM GRP (cf. épisode 11), GRP Lab parle de «  représentation partagée » avec les possesseurs de ressources nécessaires au projet d’entreprendre, qui apportent alors ces dernières et deviennent des parties prenantes. Le BM est une représentation partagée.

 

Episode 3 – Le Business Model GRP

Cet épisode présente les dimensions (G, R et P) du modèle GRP qui définit le BM comme une représentation partagée relative à la Génération de la valeur, à la Rémunération de la valeur et au Partage de la valeur. Le concept de valeur est polysémique et central dans la définition du BM. Chaque dimension comporte 3 composantes et le BM GRP est ainsi un système (chaque composante est liée aux autres) à 9 composantes.

 

Episode 4 – Le porteur du projet

La première composante est le porteur du projet d’entreprendre ou les porteurs du projet d’entreprendre. Les apporteurs de ressources sont très sensibles à l’acteur portant le projet. Son profil, ses motivations, ses expériences etc. sont étudiés. Cet épisode alerte les entrepreneurs potentiels à faire un effort pour bien se connaître, ils se vendront mieux.

 

Episode 5 – La proposition de valeur

L’expression est, à nouveau, pleine de bon sens, car si ce qui est proposé ne vaut rien, personne n’en veut. La “proposition de valeur » est l’expression utilisée par quasiment tous les spécialistes du Business Model. Selon GRP Lab, elle nécessite de travailler l’idée d’affaires (origine, mise au point, protection et transformation en offre) et l’opportunité d’affaires (attractivité du marché, cibler les clients, analyser la concurrence, exposer l’ambition du projet), que celle-ci soit saisie ou créée.

 

Episode 6 – La fabrication de la valeur

Il ne suffit pas de promettre la valeur de l’offre (cf. composante Proposition de valeur), encore faut-il savoir la fabriquer. C’est une perspective de type processus qui est ici proposée consistant à identifier et capter les ressources tangibles et intangibles nécessaires ou utiles au projet d’entreprendre, à agencer et organiser ces ressources pour fabriquer le produit ou le service et à délivrer cette valeur aux acteurs concernés, au premier rang desquels les clients ou les utilisateurs.

 

Episode 7 – Les sources des revenus

Cet épisode précise ce que le BM GRP qualifie de sources des revenus, lesquelles concernent les ressources financières captées pour pérenniser et développer l’exploitation du projet, que celui-ci soit une entreprise (chiffre d’affaires), une association (chiffre d’affaires pour certaines ou autres types de recette, cotisations, subventions d’exploitation, …), un département d’un service public, etc. Dans tous les cas, tout projet ambitieux nécessite de tels moyens.

 

Episode 8 – Le volume des revenus

Après avoir identifié clairement les sources des revenus de l’exploitation, il convient d’en estimer les volumes. Ce n’est guère aisé lorsqu’il s’agit par exempte d’une création d’entreprise ex-nihilo. Pourtant, l’effort d’estimation conduit à raisonner sur les possibilités d’affaires quand bien même la réalité du projet conduira à des réajustements.

 

Episode 9 – Performances

Le mot est dans sa forme plurielle car il renvoie, d’une part, à la performance financière et, d’autre part, à la performance non financière. S’agissant de la performance financière, elle concerne la rentabilité de l’exploitation (seuil de rentabilité) et la rentabilité des investissements (plan de financement notamment). La performance non financière concerne les éléments plus qualitatifs, par exemple la notoriété, la qualité perçue du service, l’image, etc.

 

Episode 10 – Les parties prenantes

En complément de l’épisode 2, lequel parle largement des parties prenantes avec lesquelles se construit la représentation partagée, ce épisode insiste sur le caractère partenarial de l’entrepreneuriat : pas de partenaire alors pas de ressource, et sans ressource pas de projet ! L’épisode propose de construire une matrice constituant une forme de tableau de bord du réseau d’affaires.

 

Episode 11 – Les conventions

Une composante en apparence plus difficile à saisir, notamment parce qu’elle est absente des modèles stratégiques, alors que les conventions sont partout dans les systèmes sociaux. Plus ou moins explicites et plus ou moins formelles, elles guident les acteurs dans leurs comportements. Qu’il s’agisse de s’y référer ou de les contourner, impossible de les ignorer car elles pénètrent les affaires.

 

Episode 12 – L’écosystème

Tout projet s’insère dans un écosystème. L’épisode adopte une métaphore écologique pour mettre au jour les dimensions à étudier, notamment par la mise en place d’un système de veille. Entre autres, il propose d’utiliser l’outil PESTEL.

 

L’accès à ces épisodes est gratuit, en visualisation par exemple dans la rubrique GRP Teaching du site http://grp-lab.com/ (ici http://grp-lab.com/videos-pedagogiques/) en langue française et en langue anglaise (les derniers épisodes sont en cours de traduction en langue anglaise), ou sur le compte vidéo de GRP Lab (ici https://vimeo.com/grplab ) en SD ou en HD (haute définition). Les épisodes peuvent être téléchargés et projetés publiquement. Leur contenu fait évidemment l’objet d’une protection par droits d’auteurs.

 

A bientôt pour une nouvelle saison !

 

Merci de nous envoyer vos témoignages à partir du formulaire http://grp-lab.com/contact/

 

Report EGM 2016

Mobilisons-nous pour EGM 2016, le thème est important pour notre communauté.

http://www.egm2016.fr/

Prix FNEGE du meilleur ouvrage

Accéder à la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=Xzj-HX7KA1A&list=PLMJrk7ciKY2_XlxaQqm-3q6clYjFeBtZ_&index=7

Catherine Léger Jarniou, Université de Dauphine, vice-présidente de l’AEI. a reçu le Prix FNEGE du Meilleur Ouvrage de Recherche, catégorie mention spéciale du jury.

Le_grand_livre_extrait_2

Become reviewer of Academy of Management

MESSAGE de la Division Entrepreneurship de l’AOM
Dear ENT Colleagues and Friends,
We need your help!
As you probably know we need around 700 reviewers to make the ENT program work. We are today far from this target and so we really need your help as the success of our program depends on the generosity of our members to serve as reviewers.
Please sign up as a reviewer for the ENT division by visiting http://review.aomonline.org/aom.asp?utm_source=Call+For+Reviewers&utm_campaign=Message+from+Program+Chair&utm_medium=socialshare
Let me wish you an Happy New Year
Alain Fayolle
ENT 2015 Program Chair
fayolle@em-lyon.com
Professor of Entrepreneurship
EMLYON Business School

Tables rondes 25/11/2014

                                   

“Notation des PME et Crowdfunding : quelles mesures du risque ? Un balayage à 360°”

en partenariat avec la CCEF (Compagnie des Conseils et Experts Financiers) et CJEC, et avec le soutien de PME Finance et de BPI France :

Mardi 25 novembre 2014
18-20h, suivie d’un cocktail

Siège de BPI France
6-8 boulevard Haussmann – 75009 PARIS

notation_des_pme

G20 des entrepreneurs

Les conclusions du G20 entrepreneurs à Sydney

   A l’issue du G20 des Entrepreneurs (G20YEA) qui vient de se dérouler du 18 au 21 juillet à Sydney, nous sommes heureux de partager avec vous les conclusions et recommandations des 400 entrepreneurs qui ont participé à ce sommet dont le thème était « Un plan d’action pour l’emploi des jeunes ». Trois documents sont joints :-          les conclusions des travaux de EY « Avoiding a Lost Generation – Ten key recommendations to support youth entrepreneurship across the G20 », menée pour le G20 YEA, qui met l’accent sur 10 mesures fortes destinées à répondre au chômage des jeunes (15-25 ans) qui atteint des niveaux alarmants dans un nombre important des pays du G20 , développés et émergents. Ces mesures s’inspirent d’actions et de politiques mises en place avec succès au sein des pays du G20

http://www.citizen-entrepreneurs.com/

–          l’étude d’Accenture,  « The promise of digital entrepreneurs : Creating 10 million youth jobs in the G20 countries » qui montre l’avènement irrésistible de l’entrepreneur numérique et conclut à la création possible de 10 millions d’emplois au sein des pays du G20 si 4 freins majeurs étaient levés par les gouvernements.

–          le communiqué du G20 YEA signé par les 20 pays à l’issue de ces trois jours d’échanges propose 8 recommandations à l’intention des gouvernements. Ce communiqué sera remis aux leaders politiques du G20 à Brisbane, en Australie, en novembre prochain. (version Française)

Nous souhaitons attirer votre attention sur l’enjeu des thèmes débattus à l’occasion de ce sommet et qui sont d’une brûlante actualité. Notre association Citizen Entrepreneurs et la délégation d’entrepreneurs représentant notre pays à Sydney ne croient pas en la fatalité et démontrent qu’il existe des pistes susceptibles de redonner espoir aux milliers de jeunes de notre pays et de ceux du G20 en quête d’emploi.

Restant à votre disposition

Cordialement

Grégoire Sentilhes                                                                                                       Jean-Louis Grégoire
Président de Citizen Entrepreneurs et co fondateur G20 YEA                    Directeur Général Citizen Entrepreneurs et G20 YEA en France
Président de NextStage

 

 

Voyage d’étude

Voyage d’étude San Francisco / Silicon Valley du 26 au 31 octobre 2014

Appel à projets

Bpifrance Le Lab, plateforme inédite de réflexion autour des PME, mise en place par Bpifrance, a lancé un appel à projets à destination de la communauté académique, afin de faire émerger des travaux originaux et inédits, permettant d’apporter un éclairage nouveau sur les PME et d’alimenter les échanges d’idées et les débats au sein de Bpifrance Le Lab.

 

 

Aucun sujet n’est a priori exclu, dès lors qu’il adresse la

thématique PME et propose une analyse non produite auparavant. Toutes les

disciplines académiques sont éligibles (sciences de gestion, statistiques,

économiques et économétriques, sciences humaines et sociales, sociologiques,

commerciales,  technologiques, etc.).

 

*         Dans le cadre du présent appel à projets, Bpifrance Le Lab se

propose de mettre les données du portefeuille  historiques de Bpifrance

Financement à disposition des chercheurs sélectionnés, dans des conditions

d’accès contrôlées,

 

*         Les dossiers de candidature doivent être déposés exclusivement en

ligne avant le 31 mai 2014, 13h00 sur l’espace dédié du site

<http://www.bpifrance-lelab.fr> www.bpifrance-lelab.fr

 

*         La pertinence des réponses sera appréciée par un jury indépendant

de Bpifrance et Bpifrance Le Lab, composé de 7 personnalités du monde de

l’entreprise et de la recherche académique.

 

*         L’annonce officielle des projets retenus aura lieu mi-septembre

2014

 

*         La qualité des travaux conduits sur ressources des données

Bpifrance sera évaluée ex-post par le Conseil d’orientation de Bpifrance Le

lab.

 

Copenhaegen Business School invites research proposals

PHD Scholar ship

We invite research proposals within entrepreneurship and innovation, particurly fitting with our chair in entrepreneurship

http: //www.cbs.dk/en/research/departments/department-of-innovation-and-organizational -economices/maersk-mckinney-moller-endowed-chair-inentrepreneurship

BABSON 2013

Babson 2013 Pre-Conference Event

How Incubation Mechanisms Support Innovative Entrepreneurship? Reflections on the Literature and Worldwide Experience

June 3rd, 2013

 

Sarfraz Mian, School of Business, SUNY at Oswego, USA

Wadid Lamine, Groupe ESC Troyes in Champagne, FR

Alain Fayolle, EMLyon Business School, FR

 

The keynote speakers are:

– Sarfraz Mian: Incubation mechanisms’ evolution, typology and future direction;

– Kevin Mole: Incubation program assessment and sustainability challenges;

– Sarah Jack: Incubation spaces as hubs of entrepreneurial networking;

– Jonathan Linton: The state of the art and gaps in incubation literature;

– Alistair Anderson: Comments and reaction on the presentations

This workshop is planned prior to the BCERC 2013 conference at EMLyon Business School, which will take place on June 3rd, 2013. The Technovation journal has offered to publish a Special Issue on Technology Business Incubation Mechanisms, in relation to this workshop.

Babson_2013_Pre-Conference_Event_Incubation_Support

Making Projects Critical 7

A I M S Association Internationale de Management Stratégique

Making Projects Critical 7

January 23–24 2014, Stockholm, Sweden

Call for Papers for the 7th international workshop on critical studies of project based work, project management and the projectification of society and life at large

Organising committee:

Monica Lindgren and Johann Packendorff

School of Industrial Engineering & Management, KTH Royal Institute of Technology, Stockholm

Svetlana Cicmil

Faculty of Business and Law, UWE, Bristol

Damian Hodgson

Manchester Business School, University of Manchester

MPC7_CfP

WORKSHOP ON FAMILY FIRM MANAGEMENT RESEARCH

WORKSHOP ON FAMILY FIRM MANAGEMENT RESEARCH is quickly approaching – March 11th, 2013 (midnight CET).

The 2013 edition will take place in Helsinki, Finland, May 24-25. This year’s theme is: “Creative resources and resourcefulness in family business”.
For more details about this event CLICK HERE
Cristina Setyar
EIASM
PLACE DE BROUCKERE PLEIN 31
1000 BRUSSELS, BELGIUM
Tel: +32 2 226 66 69 Fax: +32 2 512 19 29

Prix de thèse AEI-FNEGE 2013

Prix de Thèse AEI-FNEGE 2013

Comme chaque année, la FNEGE attribue des prix de thèse destinés à distinguer les meilleurs travaux doctoraux en gestion en privilégiant cette année les recherches qui constituent un véritable apport pour l’entreprise.

Les thèses éligibles devront avoir été soutenues entre janvier et décembre 2012, dans un établissement français (et non dans un établissement étranger, même francophone). Les jeunes docteurs de nationalité étrangère peuvent participer à cette sélection.

Les thèses rédigées en anglais et sur articles seront acceptées par la FNEGE, notamment pour décerner le prix de thèse transdisciplinaire et le prix pour publication (la FNEGE laissant à chaque association scientifique le libre choix de les accepter ou non pour décerner son prix de thèse disciplinaire).

Le montant de chaque prix de thèse est de 1.500 euros.

L’Académie de l’Entrepreneuriat et de l’Innovation (AEI) procèdera à la sélection des thèses dans le champ de l’Entrepreneuriat et de l’innovation.

Les docteurs souhaitant soumettre leurs travaux pour l’attribution d’un prix dans cette catégorie doivent adresser à Didier Chabaud (Didier.chabaud @ univ-avignon.fr) et Alain Fayolle (fayolle @ em-lyon.com), pour le 15 février 2012 au plus tard :

-°1 exemplaire électronique de leur thèse,

-°les deux pré-rapports et le rapport de soutenance,

-°un résumé de la thèse, d’une quinzaine de pages dactylographiées,

-°une lettre de recommandation du directeur de recherche,

-°un curriculum-vitae,

Un Comité Scientifique indépendant procédera à la sélection de la meilleure thèse.

Le programme de la FNEGE prévoit l’attribution de deux autres catégories de prix :

 

1 – PRIX DE THESE TRANSDISCIPLINAIRE

2 – PRIX POUR PUBLICATION

 

Le comité scientifique se réunira à la FNEGE le mardi 21 mai 2013.

Les prix seront officiellement remis à l’occasion d’une cérémonie, qui se déroulera à la FNEGE, le mardi 11 juin 2013, à 12h30.

Cartier Women’s Initiative Awards

Cartier Women’s Initiative Awards

Appel à candidatures

Le prix des femmes entrepreneurs

Participez avant le 8 mars 2013.

Les Cartier Women’s Initiative Awards sont un concours de business plan visant à soutenir les entrepreneurs les plus vulnérables, dans leur phase la plus vulnérable : les femmes créatrices d’entreprise.
Cette compétition est ainsi destinée aux femmes entrepreneures engagées, à la tête de start-ups créatives et responsables avec un fort potentiel de croissance.
Pour participer à l’édition 2013 du concours, il convient de remplir le formulaire de candidature sur www.cartierwomensinitiative.com

Les six lauréates régionales reçoivent un an de coaching, 20 000 dollars de financement, de la visibilité médiatique et accès à un réseau d’affaires au Women’s Forum de Deauville.

L’édition 2013 du concours est ouverte jusqu’au 8 mars 2013.

Toute candidature doit être remplie en ligne et en anglais.

Date limite de participation : 8 mars 2013 à 10 heures, heure française.

Veillez à la transposer dans votre heure locale.

cartier_Call_for_applications_2013

Grand prix de l’impertinence

Grand Prix de l’Impertinence

Le Cercle des entrepreneurs du futur (CEF) a pour principal objectif de penser et d’agir autrement en contribuant à la société de la connaissance et en soutenant l’entrepreneuriat et les initiatives locales de développement. C’est dans cette perspective que s’inscrit le Grand prix de l’impertinence et des bonnes nouvelles, lancé en 2007 par le CEF en direction des chercheurs, des consultants ou des professionnels. Le prix est un projet commun du Centre national de l’entrepreneuriat (CNE-CNAM) et de la Fondation prospective & innovation, organisé avec l’appui de l’Académie des technologies, de l’Agence nationale de la recherche (ANR), de la DATAR, de la Documentation française et des Echos. Ce cinquième Grand prix est centré sur les réflexions impertinentes et sur les initiatives et actions de terrain dont la réussite constitue autant de bonnes nouvelles. Le CEF décernera des prix d’un montant de 5 000 € et de 2 500 € pour un total de 30 000 €. Réponses pour le 12 décembre 2012. Remise des prix et publication le 15 mai 2013.

grandprix2012_impertinence

Journées OPPE

11ème édition des Journées OPPE

« L’Entrepreneuriat des jeunes au cœur de la dynamique des territoires »

6 & 7 Décembre 2012 – Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble

L’Observatoire des pratiques pédagogiques en entrepreneuriat (OPPE) organise la 11ème édition de ses Journées nationales sur le thème « L’Entrepreneuriat des jeunes au cœur de la dynamique des territoires ». Ces Journées sont co-organisées avec le Pôle Entrepreneuriat Etudiants Grenoble et la coordination nationale du Plan Entrepreneuriat Etudiants, les 6 et 7 décembre 2012, à la Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble.
Au programme :
– une plénière d’ouverture sur “L’Entrepreneuriat des jeunes au cœur de la dynamique des territoires”,
– des ateliers organisés en parallèle sur les thèmes : formation des formateurs, formation étudiant-entrepreneur (sur le modèle de sport-étude),  l’accompagnement de l’étudiant créateur,
– un “Benchmark des pratiques pédagogiques du territoire national et européen” présenté par des intervenants français et étrangers,
– une restitution des ateliers conduits la veille et la formulation de propositions d’actions et/ou des pistes d’évolution,
– une présentation du bilan d’étape du plan d’action Entrepreneuriat Etudiants, trois ans après le lancement des PEE,
– un zoom sur les pratiques de partenariat mises en place par les PEE sous forme d’ateliers de présentation.
Les lauréats du “Prix du Jeune Entrepreneur”, concours récompensant les meilleures créations d’entreprise ou d’activité portées par des étudiants ou jeunes diplômés de l’académie de Grenoble, recevront leur prix à cette occasion. Un déjeuner-buffet convivial clôturera les travaux de ces journées. Les inscriptions seront ouvertes à partir de septembre prochain.
En savoir plus : http://www.apce.com/pid14158/journees-2012.html?espace=5

Prix de la meilleure étude de cas en PME

Prix ARIANE-FNEGE

Prix de la meilleure étude de cas PME

L’association ARIANE Compétences & Management et la FNEGE lancent, pour la 3ème année, le Prix de la Meilleure Etude de Cas PME, en partenariat avec la Centrale de Cas et de Médias Pédagogiques (CCMP). Envoyez-nous votre candidature avant le 31 décembre 2012 !

Afin de développer le nombre de cas consacrés à des PME et utilisés dans les enseignements de gestion, ARIANE a créé et anime avec la FNEGE, en collaboration avec la CCMP, un Prix annuel. Ce Prix est destiné à récompenser, chaque année, une étude de cas consacrée à la gestion d’une PME.

Séminaires de recherche

Séminaires de recherche

Novancia Business School (Paris) organise des séminaires de recherche. Le programme jusqu’à la fin de l’année est le suivant:

Jeudi 4 Octobre
14h00 – 17h
amphi Montparnasse (1028)

Pierre Volle, Professeur Université Dauphine, Membre du Comité de rédaction de Décisions Marketing
Tendances récentes dans les recherches en marketing relationnel : intelligence client, orientation marché et compétences marketing
Maryline Schultz, Professeur Doctorante Novancia
Proximité à un magasin : existe-t-il une convergence des représentations des distributeurs et des consommateurs?
Discutant : Enrico Colla, Professeur HDR émérite Novancia
Jeudi 8 novembre
14h00 – 17h
amphi Montparnasse (1028)

Jean-Yves Bottero, Directeur de Recherche CNRS, Directeur du GDRI ICEINT, Directeur du Labex SERENADE
Les Labex comme intégrateurs de recherche? Le cas du Labex Serenade
Discutant : Claire Auplat, Professeur HDR Novancia
Jeudi 6 décembre
14h00 – 17h
amphi Montparnasse (1028)

Philippe Moati, Professeur Université Paris-Diderot
De l’économie des produits à celle des effets utiles : vers un nouveau modèle de développement
Philippe Broda, Professeur Novancia
La triche en économie et gestion (titre provisoire)
Discutant : Enrico Colla, Professeur Emérite Novancia.

Prix du meilleur ouvrage en Sciences de Gestion

PRIX DU MEILLEUR OUVRAGE DE RECHERCHE EN SCIENCES DE GESTION

Présentation :

La FNEGE lance en 2012, en parallèle du Collège de Labellisation du Livre, et en collaboration avec l’EFMD (European Foundation for Management Development) le Prix du Meilleur Ouvrage en Sciences de Gestion : le Prix EFMD-FNEGE.

Pour l’année 2012, le Prix sélectionné concernera uniquement la catégorie Ouvrage de Recherche Individuel.

A terme, ce prix sera décerné pour plusieurs catégories :

-Ouvrage de recherche individuel
– Ouvrage de recherche collectif
– Ouvrage de type essai

– « Grand » manuel

Ce Prix concerne tous les disciplines de management : marketing, finance, comptabilité/contrôle, gestion des ressources humaines, management stratégique, systèmes d’information, entrepreneuriat, logistique?.

Partenaires:

Ce Prix EFMD-FNEGE sera organisé en partenariat avec les Associations Scientifiques de Gestion.

Critères 2012 :

– Ouvrages de Recherche en Sciences de Gestion

– Ouvrages individuels (deux auteurs autorisés mais pas de « readings » ou d’ouvrages collectifs)

– Ouvrages parus dans les 5 dernières années (parution entre 2007 et 2012) – Ouvrages rédigés en français exclusivement (pas de traduction)

Pour l’entrepreneuriat et innovation, merci de contacter Didier Chabaud et Jean-Michel Degeorge au plus tard le 12 septembre 2012: didier.chabaud @ univ-avignon.fr et jeanmicheldegeorge @ gmail.com

Prix DIESE

PRIX DIESE

POUR MIEUX COMPRENDRE LA DYNAMIQUE DE L’ESSAIMAGE VOLONTAIRE

DIESE, l’association qui regroupe depuis 1998 les entreprises qui accompagnent leurs salariés dans leurs projets de reprise et de création d’entreprises, souhaite favoriser la réflexion sur l’essaimage en encourageant les étudiants en second cycle à appréhender et approfondir ces pratiques à l’occasion des différents travaux qu’ils entreprennent, quelque soit l’approche choisie.

Pour cela DIESE crée, en association avec l’ACADEMIE DE L’ENTREPRENEURIAT ET DE L’INNOVATION un Prix sur travaux de 3000 €.

Le Prix sera remis à l’occasion de la journée d’encouragement et de promotion de l’essaimage organisée par DIESE. Son organisation est assurée par Eric REBIFFE (SANOFI), Patrice SIMOUNET (AIR FRANCE) et Fabrice VALERIO (TOTAL).

DIESE_candidature_reglement

Prix ARIANE – FNEGE

Prix ARIANE-FNEGE

 

La FNEGE lance, pour la 2ème année, le Prix ARIANE FNEGE de la Meilleure Etude de Cas PME

Ce prix est destiné à récompenser une étude de cas consacrée à la gestion d’une PME.

Il est doté d’un montant de 6 000 euros pour l’année 2011.

Une Mention Spéciale sera également attribuée au meilleur cas portant sur une TPE et sera dotée d’un montant de 1 000 euros pour l’année 2011.

ReglementPRIX-2011

 

Programme de formation FNEGE: Serious Game

PROGRAMME DE FORMATION

Serious Games : les découvrir, les comprendre, les expérimenter

OBJECTIFS:

– Découvrir un panel d’exemples de serious games pour l’apprentissage

– Comprendre les ressorts de fonctionnement d’un serious games et les caractéristiques de l’enseignement

– Connaître les usages et pratiques des serious games pour l’apprentissage

– Expérimenter plusieurs serious games et échanger

DATES ET LIEU

2 jours de formation

Jeudi 12 mai (9h) et vendredi 13 mai 2011 (17h)

Dans les locaux de la FNEGE (2 avenue Hoche 75008 Paris)

CIBLES

Managers pédagogiques, responsables de formation, directeurs pédagogiques, enseignants, formateurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs pédagogiques.

DISPOSITIF PEDAGOGIQUE

Les participants expérimenteront différents types de serious games. Un questionnement sera conduit à partir de l’analyse de cas par les participants. Des enseignants et formateurs utilisant ces jeux effectueront des retours d’expérience pour l’animation de ces jeux. Une entreprise de développement expliquera le procédé pédagogique et le processus de création d’un serious games.

Une mise en perspective sur les enjeux des serious games pour l’apprentissage, sur le nouveau rôle des formateurs sera animée par des enseignants-chercheurs experts du domaine.

Grand Prix de l’Impertinence 2011

En hommage à Jacques Marseille

(prix doté de 30 000 €)
Le Cercle des Entrepreneurs du Futur , créé en 2003 par Michel Godet, comprend plus d’une quarantaine de membres, organismes et entreprises partenaires, rassemblés dans le même esprit d’évergétisme : réaliser « le bienfait public à partir des libéralités privées ».
Le Cercle a pour principal objectif de penser et d’agir autrement en contribuant à la société de la connaissance et en soutenant  l’entrepreneuriat ainsi que les initiatives locales de développement.

C’est dans cette perspective que s’inscrit le Grand Prix de l’Impertinence, lancé en 2007 par le Cercle des Entrepreneurs du Futur avec le Centre national de l’entrepreneuriat (CNE-CNAM), l’appui de l’Académie des Technologies, de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), de la Datar et, pour la prochaine édition,  le support médiatique du groupe Les Échos et du Point.

Les détails de cet appel à communication sont dans le document téléchargeable ci-dessous.
Calendrier

  • Réponse pour le 22 mars 2011
  • Remise des prix : le 18 mai 2011
  • Publicationi le 21 septembre 2011

————–

1 Membre du jury depuis l’origine, qui nous a quittés début 2010 et dont l’impertinence nous manque déjà.

Appel à projet pour la création d’une chaire de recherche

Le Fonds pour l’innovation dans l’industrie (F2i) est un fonds de dotation, créé à l’initiative de l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) en partenariat avec la Fédération des industries mécaniques (FIM) et la Fédération des industries électriques, électroniques et de communication (FIEEC), dont la vocation est de resserrer les liens entre le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche et  le monde de l’industrie.

Doté de 20 millions d’euros sur cinq ans, ce fonds de dotation soutient différentes initiatives de terrain visant à aider les PMI dans leurs démarches d’innovation aussi bien technologique, qu’organisationnelle ou managériale.

En France comme dans les autres pays de la Communauté européenne, les politiques publiques ont en effet mis l’accent sur le développement de la R & D et de l’innovation technologique mais celles-ci s’adressent en priorité aux grands programmes et aux grandes entreprises. Or, l’une des clés de la compétitivité de l’industrie passe aussi par le développement de l’innovation dans les PMI « traditionnelles ».

Dans le but d’obtenir une compréhension fine des différents « états de l’innovation » dans ces entreprises confrontées à des environnements en permanente évolution,  F2i a décidé de financer, à compter de l’année universitaire 2011-2012 et pour une durée de trois ans, une chaire de recherche sur l’innovation dans les PMI de moyenne technologie.  C’est l’objet du présent appel à projet dont vous trouverez le contenu dans le document en annexe.

Cet appel à projet s’adresse aux équipes de recherche pluridisciplinaires composées de chercheurs issus de l’économie, de la sociologie, de la technologie, du management, ayant acquis une connaissance transversale des problématiques de l’innovation et l’habitude de travailler avec le milieu des PMI, voire des TPE.

L’apport financier de F2i pourra s’élever jusqu’à 200 000 euros par an pendant trois ans, ceci afin de couvrir une partie des dépenses de la chaire, le complément (au minimum de 33 %) devant être apporté par l’institution d’enseignement. D’autres partenaires extérieurs, professionnels ou institutionnels, pourront y être associés.

Les dossiers de candidature devront parvenir avant le 28 février 2011 à  l’adresse suivante :

Monsieur le directeur général du fonds F2I

120, boulevard de Courcelles 75017 PARIS

Contact AEI : M. Philippe Albert

Sensibilisation à l’entrepreneuriat

l’Office franco québécois pour la jeunesse organise et soutient une mission professionnelle sur la sensibilisation à l’entrepreneuriat au Pérou : http://www.ofqj.org/?q=appels/mission-de-sensibilisation-l-entrepreneuriat

Voici le programme prévisionnel :
11 mars : Départ pour Lima.
12 mars : AM :  Visite de la coopérative CODECO, qui sensibilise à l’entrepreneuriat les jeunes   d’un quartier marginalisé de Lima.
PM :  Visite d’un atelier de production artisanale dont les produits sont orientés vers le commerce équitable.
13 mars : AM : Visite d’une entreprise de métallurgie opérée par une jeune entrepreneure.
PM : Présentation de Minka Fair Trade par la présidente fondatrice, Norma Velázquez.
14 mars : AM : Visite du Colegio Nacional Jose Encinas, membre d’Ashoka.
PM : Visite d’une ONG d’aide aux femmes victimes de violence conjugale opérée par une entrepreneure sociale.
15 mars : AM : Visite d’une jeune entrepreneure de 19 ans qui a mis sur pied une entreprise agroalimentaire.
PM : Transport jusqu’à Villa Rica.
16 mars : AM : Visite d’une plantation de café.
PM : Visite d’une usine de transformation de café.
17 mars : AM : Visite de la Cooperativa Agraria Cafetalera Ecologica (CACE), participation à un atelier de vérification du café.
PM : Visite d’un projet de reforestation. Retour à Lima.
18 mars : AM et PM : Visite touristique de Lima
19 mars : AM : Visite d’une entreprise familiale de fruits.
PM : Dîner chez Minka avec le personnel, spectacle de musique folklorique.
20 mars : Retour à Montréal / Paris / Bruxelles.

Deuxième édition du Concours Universités Créatives de Poitou-Charentes

ll s’agit donc d’un concours régional de création d’activité ouvert aux étudiants, diplômés et personnels des universités de Poitiers, La Rochelle et de l’ENSMA.

Il a été initié en 2008 par La Maison Universitaire Poitou-Charentes de l’Entrepreneuriat* (MUPCE qui regroupe les Universités de Poitiers, La Rochelle et l’ENSMA),

Ce concours a pour objectifs de :

  • promouvoir l’esprit d’entreprendre au sein du monde universitaire,
  • détecter des projets de création d’activité ou de développement  et faire émerger des projets, si possible dans les thématiques de prédilection des partenaires,
  • valoriser les initiatives de création,
  • récompenser les meilleures d’entre elles grâce à un soutien financier
  • faire connaître la Maison Universitaire Poitou-Charentes de l’Entrepreneuriat et ses partenaires,
  • attirer de nouveaux talents dans la Région Poitou-Charentes et renforcer son attractivité.

Les participants

Tout étudiant, diplômé et personnel des établissements composant la MUPCE peut s’inscrire au concours via un dossier d’inscription (disponible auprès des universités de Poitiers, de La Rochelle, de l’ENSMA)

  • Etre étudiant, diplômé ou personnel d’une des structures organisatrices,
  • Résider en France,
  • Avoir un projet sur la Région Poitou-Charentes,
  • Les candidats ne peuvent se présenter qu’une seule fois au Concours « Universités Créatives », et cela même pour un projet différent.

 

La dotation globale du concours est de 22 000 €.

La région Poitou-Charentes remettra le ou les prix “Croissance verte, innovation”.

Les prix décernés seront compris entre 2000 et 6000 € et seront répartis sur plusieurs catégories proposées par les partenaires :

Catégories de prixstructuremontant
Energies renouvelablesSorégies2000 €
Innovation socialeAire 1982000 €
Développement durableFondation Université de La Rochelle2000 €
Rayonnement internationalFondation Poitiers Université2000 €
Commerce et artisanatBanque Populaire Val de France1000 €
Innovation technologique étudiant

Innovation technologique personnel des établissements

Incubateur Régional Poitou-Charentes – ETINCEL2 x 2000 € en financement de dépenses externes
Croissance verte, innovationConseil Régional Poitou-Charentes6000 € ou 2 x 3000 €
Coup de cœur de la MUPCEMUPCE et Universités3000 €

Journée “Manager autrement ? Entre utopies et réalités”

18 novembre 2010

9h-16h

UNESCO, Paris

125 avenue de Suffren, 75007 Paris

entrée libre et gratuite (inscription préalable obligatoire)

L’atelier de recherche “Manager autrement ? Entre utopies et réalités” est une initiative de l’équipe du chantier Philotravail de l’association Philolab.

L’association Philolab a pour objet statutaire de “favoriser le développement et le renouvellement de l’enseignement et de la pratique de la philosophie”.

Le chantier Philotravail a pour vocation d’aider les entreprises et les organisations à porter un regard réflexif et critique sur leurs pratiques et leurs présupposés, à partir des ressources fournies par la philosophie et les sciences humaines et sociales.

L’atelier de recherche “Manager autrement ? Entre utopies et réalités” a pour ambition de réunir chercheurs, managers, consultants/formateurs et managés afin de construire une réflexion commune, pluridisciplinaire et exigeante sur le management.

Cet atelier se déroulera sur deux années de novembre 2010 à novembre 2012, en deux langues : anglais et français. Il fera l’objet de deux publications : une publication d’étape en novembre 2011 regroupant les contributions individuelles les plus significatives et une publication de synthèse en novembre 2012.

La journée du 18 novembre à l’UNESCO permettra de lancer officiellement les travaux de cet atelier de recherche.

Cette journée est organisée en coopération avec le secteur des Sciences sociales et humaines de l’UNESCO et en partenariat avec l’Institut de l’entreprise et la revue Sciences humaines. Elle bénéficie du soutien du Groupe Hervé.

Elle se déroulera dans le cadre de la journée mondiale de la philosophie et des 10èmes rencontres sur les Nouvelles Pratiques Philosophiques à l’UNESCO

Union des couveuses d’entreprises

Nous avons le plaisir de vous informer que l’Union des Couveuses a été sélectionnée par la Commission Européenne comme organisation intermédiaire du programme européen « Erasmus pour jeunes entrepreneurs ».

Ce programme offre à de nouveaux entrepreneurs la possibilité de séjourner dans un autre pays de l’Union européenne pour y enrichir leur expérience entrepreneuriale aux côtés d’un dirigeant de PME expérimenté.

Nous vous proposons de participer à cette dynamique d’échanges d’expériences et de faire connaitre ce programme qui pourrait intéresser vos élèves et vos réseaux d’entrepreneurs expérimentés.

Vous trouverez ci-joint un communiqué de presse ainsi qu’une fiche de présentation du programme.

L’Union des couveuses a pour rôle de conseiller et d’accompagner les candidats avant, pendant et après leur séjour. Vous pouvez donc communiquer nos coordonnées à toute personne intéressée.

Appel à projets du programme de recherche ISD- Fondation CIGREF

La Fondation CIGREF lance son premier appel à projets

Cet appel à projets est le premier du programme international de recherche ISD, Information Systems Dynamics. Le programme s’attache à financer des projets de recherche étudiant la dynamique des usages des systèmes d’information au travers de différentes dimensions : stratégique, organisationnelle, sociale et éthique, règlementaire et technologique. Il est structuré en 13 lots de recherches qui sont décrits dans l’agenda de recherche ISD, consultable et téléchargeable sur le site de la Fondation CIGREF à l’adresse suivante :

http://www.fondation-cigref.org/appels-a-projets/

Ce premier appel à projets concerne les lots de recherche suivants :

  • Lot de recherche n° 1 : Modèles d’affaires
  • Lot de recherche n° 6 : Ressources humaines et organisation du travail
  • Lot de recherche n° 9 : Pratiques émergentes
  • Lot de recherche n° 13 : Programme blanc

Le présent appel à projets est ouvert aux institutions de recherche (établissements publics de recherche, universités, grandes écoles). Les propositions d’équipes internationales sont également encouragées.

Il est désormais ouvert à candidature. La date limite de soumission des propositions est le 27 avril 2010.

Tous les documents relatifs à cet appel à projets et à la soumission électronique sont consultables (en français et en anglais) et téléchargeables sur le site de la Fondation CIGREF

En français : http://www.fondation-cigref.org/appels-a-projets/

En anglais : http://www.fondation-cigref.org/call-for-projects-2010/

FNEGE – séminaire :« Faire de la recherche en entrepreneuriat »

3 mai 2010 – 6 mai 2010

Université de Bordeaux IV

Objectifs du séminaire

Le séminaire « Faire de la recherche en entrepreneuriat » vise à présenter les courants de recherche en entrepreneuriat. Il présente aux participants les problématiques et les méthodologies qui caractérisent le domaine, il aide les participants à mieux situer leurs propres travaux et à les faire évoluer.

Public visé

Le séminaire s’adresse aux enseignants-chercheurs, docteurs ou doctorants en fin de thèse qui  ont choisi l’entrepreneuriat comme domaine de recherche privilégié.

Organisation

Le séminaire se déroule à Bordeaux au PUSG (Pôle Universitaire de Sciences de Gestion, 35 avenue Abadie, 33072 Bordeaux) à l’Université Montesquieu Bordeaux IV

The European Entrepreneurship as Engine for Post-Crisis Development: Challenges and Opportunities

International Conference

 8-10 September 2010

Borovets, Bulgaria

Mission of the Conference

The Conference’s mission is to bring together leading European and world ‘players’ in the field of entrepreneurship to discuss and share their results and opinions in the context of a United Europe: the place and the role of the European entrepreneurship in crisis and post-crisis development.

Objectives

  • To discuss the strengths and the weaknesses of European entrepreneurship  in the context of globalisation, knowledge-based economies and  multicultural business environment;
  • To analyse the role and behaviour of European entrepreneurship  in the crisis and in post-crisis development;
  • To present recent entrepreneurship research and developments  in entrepreneurship training in a  united Europe;
  • To discuss current and potential projects and develop networks between  researchers and teachers, consultants, entrepreneurs and policy makers  from Europe and the other regions of the world;
  • To observe how European entrepreneurship could contribute  to the success of a new European strategy for development until 2020.

Further information

For general information, coordination, and for questions on contributions please contact Kostadin Kolarov or Yordanka Ivanova.

 

 

 

FNEGE: Programme de Séminaire

FNEGE: Programme de formation

Séminaire sur les jeux d’entreprise

Animation de jeux d’entreprise et conception de séquence pédagogiques utilisant les simulations de gestion

La Rochelle, du 28 au 30 mars 2010,

Paris le 31 mai 2010.
Descriptif détaillé dans les documents pdf ci-dessous.

Renseignements:

Valérie FOURCADE

Chargée de missions
Email : fourcade @ fnege.fr

Site Internet : www.fnege.fr

CEFAG – programme 2010

Le CEFAG (Centre Européen de Formation approfondie à la Gestion)

Depuis plus de 40 ans, la FNEGE a pour mission prioritaire d’améliorer la qualité de l’ensemble des formations françaises à la gestion. Elle favorise depuis son origine la formation et le perfectionnement de futurs enseignants-chercheurs, afin d’assurer le renouvellement quantitatif et qualitatif du corps professoral des universités et des grandes écoles de gestion.

Dans ce cadre, le CEFAG (Centre Européen de Formation Approfondie à la Gestion) propose un programme d’études doctorales approfondies en gestion, qui offre aux candidats sélectionnés au plan national la possibilité d’accroître leurs connaissances et leurs aptitudes à la recherche.

En 20 ans, le CEFAG est devenu un véritable réseau avec plus de 380 CEFAGIENS, qui échangent bien au-delà du programme de formation.
Véritable « accélérateur » de thèse et de carrière, les participants au programme CEFAG bénéficient d’une ouverture qui complète très utilement le travail réalisé dans le cadre des laboratoires et des écoles doctorales. Il constitue une occasion unique d’échanges et d’enrichissement avec des professeurs renommés dans un cadre totalement dédié à la recherche. Il ouvre aussi fortement vers les autres disciplines, différentes de la spécialité choisie par le doctorant, et comporte un volet international l’incitant à donner une dimension beaucoup plus large à ses publications.

Nouveautés 2010 :

– Lors de la première semaine, les participants auront l’opportunité de présenter leur travail doctoral. Ce tutorat collectif aura pour objectif de poursuivre l’élaboration de la thèse, en bénéficiant du regard d’autres doctorants ainsi que des animateurs du séminaire. Lors de la deuxième semaine, les participants présenteront leur stratégie de valorisation, ainsi qu’un article issu de leur thèse.

– La possibilité d’opter pour le séminaire à l’étranger, soit pour un séjour d’un mois minimum dans un laboratoire étranger, soit pour un séminaire EDEN de l’EIASM.

Dates à retenir :

  •  La date limite de dépôt des candidatures à la FNEGE est fixée au 15 mars 2010
  •  Le jury pour la présélection des dossiers se réunira le 8 avril 2010
  • Les candidats présélectionnés seront convoqués à un entretien le 4 mai 2010.

ATOUTS POUR ENTREPRENDRE – 2ième édition

LILLE  7-11 juin 2010

Après le succès de la session 2009 à Paris, la FNEGE propose une nouvelle session du programme “Atouts pour entreprendre” qui apporte son lot de nouveautés, tout en poursuivant l’esprit de convivialité, de partage et de haute qualité pédagogique salué l’an dernier par tous les participants.

Ce programme, destiné aux enseignants de gestion des Universités et des Grandes Ecoles (de management et d’ingénieurs) ainsi qu’à toute personne chargée de la formation et de l’encadrement de formateur ou en poste dans les organismes d’accompagnement de la création d’entreprises, est une formation de formateurs dans le domaine de l’entrepreneuriat.

Renseignement :  

Martine ALEXANDRE
Tél. : 01 44 29 93 71

email : alexandre @ fnege.fr

FNEGE – Séminaire TICE

SEMINAIRES DE FORMATION

La FNEGE organise prochainement une série de séminaires sur le thème de la « PEDAGOGIE EN LIGNE : outils et méthodes ».

  • Séminaire  1  – “E-learning : panorama des usages et pratiques”.  – 5 novembre 2009
  • Séminaire 2 – “Bâtir des ressources pédagogiques numérisées et les diffuser en ligne à ses élèves.” – 15 et 16 décembre 2009
  • Séminaire 2bis – ” Atelier : mise en pratique et approfondissement ” – 17 et 18 mars 2010
  • Séminaire 3 – “Utiliser les blogs pédagogiques et les outils collaboratifs du Web 2.0.” – 21 janvier 2010
  • Séminaire 4 – “Créer des évaluations en ligne : tests de positionnement, quizz, sondages, QCM par sms.” –  5 février 2010
  • Séminaire 5 – “Second life : atelier de découverte et de pratique, quels usages pédagogiques ?” – 1er avril 2010

Lieu des séminaires
Les séminaires se dérouleront à Paris 11ème dans les locaux du PREAU – 81 avenue de la République Paris.

Niveau de connaissance informatique

Il s’agit de séminaires de découverte. Aucun pré-requis informatique n’est demandé.

Public visé
•    Enseignants-chercheurs des universités et des écoles de gestion,
•    Doctorants en sciences de gestion
•    Responsables de formation
•    Managers pédagogiques

Date limite d’inscription
Deux semaines avant le début de chaque séminaire.

FONDATION NATIONALE POUR L’ENSEIGNEMENT DE LA GESTION DES ENTREPRISES
2, avenue Hoche 75008 PARIS – Tél. 01 44 29 93 60 – Fax. 01 47 54 05 99
Email : info[@]fnege.fr – Site internet : http://www.fnege.net
Contact :
Martine ALEXANDRE
Tel 01 44 29 93 71
Email : alexandre[@]fnege.fr

Détails complets dans le fichier ci-dessous.

 

Journée de l’OPPE 2009

Journées OPPE 2009 :

L’entrepreneuriat au cœur de la relance

Les prochaines journées OPPE 2009 auront lieu les 15 et 16 octobre à Lille avec pour thème “l’Entrepreneuriat au cœur de la relance”.

L’Observatoire des Pratiques Pédagogiques en Entrepreneuriat (OPPE) organisera cette huitième édition, en partenariat avec la maison de l’entrepreneuriat du Nord-Pas-de-Calais.

Les personnes souhaitant nous transmettre le descriptif d’un programme entrepreneurial menés dans leur structure, pour une diffusion dans le document remis aux participants lors des journées, sont invités à l’envoyer par mail à tabli[@]apce.com AVANT LE 2 OCTOBRE 2009.

Pour consulter le programme détaillé, la liste des hôtels et télécharger le bulletin d’inscription : http://www.apce.com/pid10216/journees-2009.html?espace=5

Prix Diese: remise de prix

La remise de ce prix, d’un montant de 3.000 €, sera organisée

le jeudi 25 juin à 17 heures

, dans les locaux de SANOFI-AVENTIS, au 182 avenue de France – 75013 PARIS. Le lauréat, ainsi que deux autres des candidats distingués par le jury par la qualité de leurs travaux, viendront y présenter le résumé de leur mémoire.

Si vous souhaitez participer à cette manifestation, merci de bien vouloir vous inscrire avant le 10 juin, en indiquant votre nom, votre téléphone ainsi que ceux des personnes qui vous accompagneront.

Séminaire:« le transfert de technologie : un levier au service de l’entrepreneuriat »

Dans le cadre de l’année européenne de l’innovation et de la créativité, l’OPPE organise, en partenariat avec la plate forme technologique Eskal-Eureka, un séminaire sur le thème

« le transfert de technologie : un levier au service de l’entrepreneuriat »,

le vendredi 12 juin 2009

à la technopole Izarbel à Bidart.

 L’Objectif de cette rencontre est de mettre en lumière les pratiques existantes en matière de transfert de technologie dans les établissements d’enseignement (secondaire et supérieur) et d’identifier les leviers qui permettraient aux élèves de prendre conscience de leurs compétences et de développer leurs aptitudes entrepreneuriales.

Les inscriptions sont à envoyer à ESKAL-EUREKA

par courrier : Technopôle IZARBEL / ESTIA 2 64 210 BIDART

 

4e Rencontre nationale du Réseau Artisanat-Université

L’Institut Supérieur des Métiers (I.S.M.) organise la quatrième rencontre
nationale du Réseau Artisanat-Université® :

« Entreprendre dans l’artisanat :
enjeux et partenariats universitaires »

le mercredi 6 mai 2009

au Centre de Conférences Pierre Mendès-France du Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi

Avec le soutien de la Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services (DGCIS).

Dans ce cadre, l’Institut exposera un état des lieux de l’acte d’entreprendre dans l’artisanat aujourd’hui.
Celui-ci sera dressé à partir des résultats de trois études sectorielles conduites en 2008 -2009 par l’ISM auprès d’un panel national, et des études qualitatives obtenues et réalisées par les équipes universitaires spécialisées et les chefs d’entreprises au sein des Clubs régionaux des Dirigeants du Réseau Artisanat-Université®, lieux de repérage de pratiques, de co-production des connaissances et des outils de diagnostic ou de formation.

Le communiqué de presse, le programme et le bulletin d’inscription sont téléchargeables à l’adresse suivante:

http://ism.infometiers.org/ISM/Reseau-Artisanat-Universite-R/Rencontres-nationales

Maître de Conférences en Sciences de GestionCOACTIS, Universités de Lyon 2 et Saint-Etienne

 

FNEGE : “Atouts pour publier”

« Améliorer votre capacité de publication dans les revues académiques de rang international »

Coordonné par Pierre-Jean BENGHOZI,
Professeur à l’Ecole Polytechnique,
Directeur de Recherche au CNRS

Noyon, 14, 15, 16 et 17 juin 2009

Paris, 26 et 27 octobre 2009

Le programme

La recherche en gestion demande une motivation continue tout au long de la carrière. Le  chercheur se doit de contrôler toutes les phases de la chaîne de valeur d’un article, depuis  l’idée initiale jusqu’à l’écriture du texte final. Ce contrôle passe par l’acquisition de cinq  éléments :

  1. La formulation d’une question de recherche pertinente
  2. Un positionnement méthodologique clair
  3.  La maîtrise d’une famille de méthodes
  4. La compréhension des attentes des éditeurs de revues
  5. Un style de rédaction conforme aux règles d’édition académique.

Objectifs du séminaire

L’objectif de ce programme est de permettre à des chercheurs en sciences de gestion de  développer ces éléments, afin d’améliorer leur capacité de publication dans les revues  académiques de rang international et ainsi de contribuer à leur épanouissement dans  l’exercice du métier, qui suppose leur participation personnelle au développement du savoir  qu’ils transmettent.

Sélection : sur dossier, comprenant le bulletin d’inscription (ci-dessous) , une lettre de motivation du candidat, accompagnée d’un curriculum- vitae et  d’un projet d’article. Chaque participant devra également transmettre lors de son inscription, un résumé en anglais  de son projet d’article.

Date limite de dépôt des candidatures : 15 mai 2009

Prix DIESE 2009 – 3 000€

POUR MIEUX COMPRENDRE LA DYNAMIQUE DE L’ESSAIMAGE VOLONTAIRE

DIESE, l’association qui regroupe depuis 1998 les entreprises qui accompagnent leurs salariés dans leurs projets de reprise et de création d’entreprises, souhaite favoriser la réflexion sur l’essaimage en encourageant les étudiants en second cycle (Economie, entrepreneuriat, gestion, comptabilité, droit, transfert de technologie, sociologie,histoire, ethnologie ..) à appréhender et approfondir ces pratiques à l’occasion des différents travaux qu’ils entreprennent, quelque soit l’approche choisie (Rapport de fin d’études, de stage, validation d’unité  d’enseignement, …)

Pour cela DIESE crée, en association avec l’ACADEMIE DE L’ENTREPRENEURIAT un

Prix sur travaux de 3000 €

qui récompensera pour sa première édition un mémoire réalisé et soutenu au cours des années universitaires 2006-2007 et 2007-2008.

Les dossiers d’inscription et le règlement sont disponibles auprès de DIESE et sur le site de l’ACADEMIE DE L’ENTREPRENEURIAT (téléchargement ci-dessous)

Les travaux devront être adressés  à :

« PRIX DIESE »

 c/o Anne CHAILLOT

Responsable de la Mission Création d’entreprise

EDF Direction de l’Emploi et des Compétences

38 rue Jacques Ibert

75 177 Paris  Cedex 17

 avant le 31 Mars 2009.

Les dossiers seront examinés par un jury ad hoc composé de membres de DIESE et de l’ACADEMIE DE L’ENTREPRENEURIAT.

Les résultats seront rendus publics avant la fin du mois d’Avril 2009.

Le Prix sera remis à l’occasion de la journée d’encouragement et de promotion de l’essaimage organisée par DIESE au printemps 2009.

EFER European Entrepreneurship Colloquium (EEC)

JULY 19-25, 2009

Overview

The European Entrepreneurship Colloquium (EEC) is an intensive one week programme, specifically designed for European professors and faculty members seeking to integrate more effective, appropriate and interactive approaches, and practical skills in teaching entrepreneurship. The programme will build on the EFER supported Cambridge “Teach-the-Teachers” programme in 2001 and the Harvard Business School European Entrepreneurship Colloquium on Participant-Centered Learning (HBS EECPCL) which ran from 2005-2008. EEC will put a heavy emphasis on the European dimensions of entrepreneurship, interactive entrepreneurship learning approaches and exposure to the real world entrepreneurship practices.

EFER’s current alumni include 279 professors from 142 European institutions and from 41 European countries. EEC 2009 will open to our alumni for application but we will target about 70 participants from 20 different countries across Europe for this programme.

 EEC will be managed and delivered by EFER. EEC 2009 is hosted by the University of Maastricht, in close collaboration with RWTH Aachen University and KU Leuven.

Duration

From Sunday 29th July to Saturday 25th July, 2009

 Fee

The fee for European Entrepreneurship Colloquium 2009 is €1200 per person which includes all programme sessions, course materials, accommodations, and meals at the programme. Overseas travel expenses are not included.

For inquiries about participating in the programme, please contact:

Yupar Myint,

Programme Director

EFER

 

Synthèse de la conférence du CERAM – oct 2008

Le CERAM Business School a organisé les 16 et 17 octobre 2008 à Sophia Antipolis (06) une conférence sur le thème :

L’économie de la connaissance est-elle compatible avec un développement durable ? L’exemple de la Finlande.


Parmi les intervenants : J.T. Bergqvist, Chairman of the Board, Elektrobit, Former Member of Nokia Group Executive Board, Jean-Philippe Courtois, Président,Microsoft International, Jean-Marie Descarpentries, Président, Observatoire de l’immatériel, Tommi Gustafsson, CEO, Innotiimi , Derrick de Kerckhove, Professeur à l’Université de Toronto, Lea Lehtinen, Assistant Vice President, Koné, Service Innovation.

 

Maison de l’Entreprise (BENIN)

Présentation de la Maison de l’Entreprise

Organisation Intermédiaire de Développement du Secteur Privé

Historique

La Maison de l’Entreprise du Bénin est née de la transformation, d’une association professionnelle du nom Association Professionnelle de Marketing et de Communication qui regroupait des consultants dans les domaines de gestion des entreprises APMC, en 2003 à une organisation privée de fourniture et de facilitation de services aux entreprises, une ONG de loi 1901. L’Association Professionnelle de Marketing et de Communication était une association créée en 1999 constituée de professionnelles de conseils d’entreprise ayant des parchemins.

La Maison de l’Entreprise du Bénin

Elles s’articulent autour de quatre axes principaux :

  • Le plaidoyer
  • L’information
  • La formation
  • L’accompagnement, faciliter la création d’entreprises, d’association d’entrepriseset de réseaux d’entreprises sectoriels urbains et ruraux

Deux approches d’actions sont retenues pour rendre efficace les activités de la Maison de l’Entreprise du Bénin à sa cible que sont les entreprises et les associations professionnelles au niveau urbain et rural.

• Une approche par la demande, dans le but de satisfaire, la demande de renforcement de capacités émanant des entreprises, des organisations professionnelles, des organisations non gouvernementales de services au niveau méso, micro, macro et aux autorités locales. Cette approche permet à la Maison de l’Entreprise du Bénin de se positionner en fournisseurs de services d’informations, de formations, d’intermédiation à l’accès au marché, le pré diagnostic d’entreprise, le diagnostic et l’orientation.

• Une approche programme, qui porte sur un packaging de services intégrés à la création et à la stratégie de développement des entreprises mise en œuvre par la Maison de l’Entreprise du Bénin toujours dans un réseau de partenariat technique, institutionnel et financier.

ATELIER : Rédiger de cas pour l’enseignement en entrepreneuriat

Mardi 2 décembre 2008

EMLYON Business School

Organisé par l’Institut de Technologie de Dublin et EMLYON Business School, avec la participation de l’Académie Française de l’Entrepreneuriat.

L’Entrepreneuriat en tant que concept, discipline et pratique ne peut être abordé que d’une manière globale. Peu de pays, s’il en est, résistent à la déferlante de l’engouement entrepreneurial. La diversité historique de la construction européenne offre un large panel de contextes, de situations et de cultures entrepreneuriales différents. Depuis quelques années et de façon croissante, on reconnait qu’il y a un besoin urgent de développer des cas en entrepreneuriat qui peuvent être utiliser pour montrer aux étudiants ce qu’il est possible de faire en termes d’identification et d’explication d’opportunités entrepreneuriales à travers l’Europe.

Ce séminaire a pour but d’aider les professeurs à développer leur capacité à écrire des études de cas qu’ils peuvent utiliser comme partie intégrante de leur pédagogie. Le séminaire mettra l’accent sur les techniques clés dans l’écriture d’études de cas et comment elles peuvent être utilisées pour optimiser l’expérience d’apprentissage pour les étudiants. Le séminaire sera animé par le Dr. Thomas Cooney et le Dr. Rickie Moore qui ont publié le livre d’études de cas européens en 2007 et ont une expérience particulièrement significative de l’enseignement à l’aide d’études de cas.

Le séminaire se tiendra en français et en anglais.

Merci de vous inscrire le plus tôt possible car les places sont limitées à cause de la nature interactive du séminaire.

Une participation de 50€ à ce séminaire est demandée pour couvrir les frais de matériel, déjeuner et pauses.

La date limite d’inscription est fixée au 22 novembre 2008.

 

La FNEGE a 40 ans – Etats Généraux du Management – Bilan

17 octobre 2008

au Palais du Luxembourg, au Sénat.

Une manifestation de bon niveau qui a réuni plus de 400 participants et a été l’objet de débats nouveaux riches mettant en avant la force et la qualité des gestionnaires

4 Tables rondes, 16 sessions, 16 Posters et une conférence de clôture ont été organisés

Vous pourrez retrouver tous ces évènements sur le site dédié http://etatsgenerauxdumanagement.fr

Avec toutes les contributions très prochainement

De plus, en janvier 2 ouvrages sortiront avec tous les textes