2ème Congrès International des Territoires Innovants – De l’intelligence en ville à la ville intelligente: les nouveaux paradigmes – 12 au 14 mars 2020 – Essaouira

Présentation générale

Si aujourd’hui la population citadine avoisine 55% de la population mondiale, celle-ci devrait passer à 68% en 2050 (ONU, World Urbanization Prospect, 2018). Ce phénomène d’urbanisation rapide, que ce soit dans les pays développés ou en voie de développement, soulève des défis importants au niveau économique, social mais également environnemental.

Densément peuplée, déconcertante, et de plus en plus technophile, la ville est le champ de toutes les compétitions, les démesures et les controverses. La ville n’est pas un sujet ou un objet comme les autres, encore davantage celui de la « Smart City » dont la révolution technologique récente semble être un facteur fondateur. Elle est une thématique complexe qui invite à la rencontre peu fréquente de disciplines et de paradigmes pluridisciplinaires qu’elles soient des sciences de l’ingénieur et/ou des sciences humaines et sociales. Chacune des disciplines apporte des explications sur dimensions infra-structurelle et supra-structurelle de la ville.

La rhétorique liée à la « ville intelligente » prône un idéal urbain à travers lequel les villes se sont vues attribuer la connotation positive du terme « intelligent ». Il se veut comme une façon de se saisir de la pluridisciplinarité croissante des problématiques liées à la ville. Le concept a le vent en poupe malgré l’absence de vision universellement partagée.

Ainsi, le Centre International de Recherche et de Renforcement de Capacités (CI2RC), en collaboration avec ses partenaires, organise du 12 au 14 mars 2020, à Essaouira, la deuxième édition du congrès International des Territoires Innovants sous le thème « de l’intelligence en ville à la ville intelligente : les nouveaux paradigmes ». L’objectif du congrès est de mener une réflexion multidisciplinaire sur le concept de la ville intelligente, plus précisément sur les soubassements conceptuels et théoriques de la Smart City. Il s’agit aussi de scruter la robustesse de ce paradigme à faire face aux défis contemporains et à relever le défi du développement – social, économique, politique et environnemental.

Appel à communication du CITI_2020 VF

Modalités de participation

Calendrier

  • 20 Septembre 2019 : Lancement de l’appel à communications
  • 20 Décembre 2019 : Date limite de réception des intentions de communication
  • 12 Janvier 2020 : Notification des avis du Comité scientifique aux auteurs
  • Du 12 au 14 Mars 2020 : Date du congrès

Procédure de soumission

Les intentions de communication doivent obligatoirement contenir les éléments suivants :

L’enjeu de la recherche, la problématique, le cadre théorique, la méthodologie, les principaux résultats, les éléments de discussion et les principales références bibliographiques.

Le format de soumission des communications doit respecter les instructions suivantes : 1500 mots maximum, Times New Roman 12, interligne simple :

Sur la première page figurent les noms et qualités du ou des auteurs, l’adresse électronique, le titre de la communication, et 4 à 5 mots-clés.

Les propositions sont à adresser (sous format Word) à : citi2020.congres@gmail.com

 

Type de présentation

Trois catégories de présentation sont prévues :

  • Conférences plénières et tables rondes
  • Communication orale
  • Poster

Publication des actes

Les articles retenus après évaluation anonyme seront considérés pour publication :

  • Dossier thématique – Revue Études caribéennes
  • Ouvrage collectif
  • Autres revues internationales sont en cours de confirmation

Frais d’inscription et de participation

Les participants doivent être préalablement inscrits et la présence d’au moins un des auteurs est requise par communication.

Avant le 20 janvier 2020:

  • Chercheurs et Professionnels : 1200 MAD (120 euros)
  • Étudiants : 600 MAD (60 euros)
  • Accompagnant : 600 MAD (60 euros)

Après le 20 Janvier 2020 :

  • Chercheurs et Professionnels : 1500 MAD (150 euros)
  • Étudiants : 700 MAD (70 euros)
  • Accompagnant : 700 MAD (70 euros)

L’inscription inclut :

  • Accès aux différentes sessions du Congrès + Documentation du Congrès
  • Restauration et pause-café
  • Des frais additionnels pourront être requis pour les activités optionnelles (dîner, Visites…).

Le mot de la présidente

Chers Académiciens et Académiciennes de l’Entrepreneuriat

L’heure de la détente, de la récupération et de la remise en forme approche ! et c’est bien mérité …

Avant de vous souhaiter d’excellentes vacances, je vous envoie ces quelques éléments de réflexion :
* Vous trouverez les actes et des photos du beau Congrès de Montpellier sur le site de l’AEI qui s’enrichit constamment
* Utilisez-le aussi pour communiquer sur vos événements
* Vous y trouverez également les noms  des collègues responsables de thématiques, de groupes de travail, de missions, ….. pour vous rapprochez d’eux et participer
* Visitez et Inscrivez-vous sur l’annuaire, vous augmenterez votre visibilité dans votre éco-système
* Si vous avez envie de vous investir dans La Revue de l’Entrepreneuriat, faites-le savoir ….

L’académie de l’Entrepreneuriat et de l’Innovation est un lieu ouvert où chacun doit trouver sa place !
D’ailleurs, je vous invite à venir en discuter lors de notre prochain CA, à Paris, le 25 octobre prochain

Merci de réserver cette date dans vos agendas
et Très bel été à tous

Catherine Léger-Jarniou

Mot de la présidente – juin 2019

Chers Académiciennes et Académiciens

Nous avons vécu ensemble un beau et intense moment scientifique mais aussi de beaux moments culturels et nos échanges ont été intenses et fructueux lors de notre dernier Congrès à Montpellier la semaine dernière.
L’AEI remercie à nouveau Sylvie Sammut, la présidente de ce Congrès, ainsi que toute l’équipe mobilisée.

L’AEI se modernise et évolue.
Aussi, n’hésitez-pas à visiter activement notre site www.entrepreneuriat.com
à faire connaître vos événements,
à vous inscrire sur notre nouvel annuaire pour augmenter votre visibilité,
à participer à nos rubriques de valorisation : “AEI Digest” et “La publication remarquable du mois”,
à rejoindre des groupes thématiques ou en proposer de nouveaux, etc.

Par ailleurs, si vous souhaitez vous engager au Bureau ou pour la direction de la Revue de l’Entrepreneuriat, sachez que je suis à votre écoute ainsi que tous les membres du Bureau.
L’AEI est notre véhicule à tous, empruntez-le le plus souvent possible !
Au nom de toute l’équipe de l’AEI, je vous souhaite une bonne fin d’année universitaire avant un bel été.

Très cordialement,
Catherine Léger-Jarniou
Professeur émérite
Présidente
www.entrepreneuriat.com

Call for Papers Digital, Innovation, Entrepreneurship and Financing December 2-3, 2019, Valencia, Spain

Submission deadline: July 15, 2019

Conference’s Official Website

You are cordially invited to submit your research papers for presentation at the International Conference on Digital, Innovation, Entrepreneurship and Financing (DIF-2019) that will take place on December 2-3, 2019 in Valencia. Valencia has a mix of old and new buildings, giving it a real special feel of its own. From medieval castles and towers to modernist and art deco architecture, from nice little shops to big shopping centres, Valencia has it all.

 

The DIF-2019, organized by Universitat Politècnica de València (ES), John Molson School of Business, (Concordia University, CA), University of Jilin (CN), will be an excellent networking opportunity for academics, doctoral students and practitioners to present new research results, and discuss current and challenging issues in their disciplines.

 

The main tracks of the conference are the following (non-exhaustive):

– Digital transformation, Strategy and Competitiveness of firms
– Digital Marketing
– Management of digital innovation and Organizational impacts
– Protection and development of digital innovations, Patents, Open innovation
– Digital Technologies
– Business model and Innovation
– Entrepreneurship / Intrapreneurship and Innovation
– Digital innovation and Knowledge management
– Dynamics and growth strategy of digital firms
– Human Resources and Digital
– E-learning, e-education and e-pedagogy
– Financing of digital innovations
– Electronic markets and Trading platforms
– FinTech and Alternative Finance (crowdfunding, P2P lending)
– Governance and Financing of High Tech firms
– Digital finance, money, banking, and insurance: Bitcoin, cryptocurrency, Blockchain, future of payments, e-banking, e-finance, AssurTech…
-Sustainability

 

Paper Submission Procedure

Interested contributors should submit preferably full papers in PDF files (in English or French), but extended abstracts (1,000 to 1,500 words) may also be considered if they show considerable promise, no later than July 15, 2019 through the conference website.

 

Important Date

  • Submission deadline: July 15, 2019
  • Notification of review results: 3 weeks after submission
  • Registration deadline: October 1, 2019
  • Conference event: December 2-3, 2019

Please visit our website for detailed information:  https://dif2019.sciencesconf.org

 

Publication Opportunities

We have established agreements with several academic journals. Authors wishing to submit their articles to these journals can do under the special issues or sections related to the DIF conference:

 

Technological Forecasting and Social Change, Elsevier (JCR Impact Factor (2017): 3.131; ISI, 5-Year Impact Factor: 3.226, Fnege & CNRS cat. 2)

Journal of Organizational Behavior Management, Taylor & Francis (JCR Impact Factor (2017): 1.419, ISI 5-Year Impact Factor:0.654, Scopus, Fnege cat. 3)

Journal of Organizational Change Management, Emerald insight (JCR Impact Factor (2017): 1.262, ISI 5-Year Impact Factor:1.491, Scopus, Fnege cat. 3)

International Journal of Entrepreneurship and Small Business, Inderscience Publishers (Scopus, Fnege cat. 4)

Gestion 2000 (Fnege, Cat. 4)

– A scientific book will be also published

 

Best paper award

 

The “Best Paper Award” will be given to the studies which will be selected by the committee among the papers presented in DIF 2019 and applied for the award. The “Best Paper Awards” will be send to the European Journal of International Management, Inderscience Publishers (JCR Impact Factor (2017): 0,672, ISI 5-Year Impact Factor: 0.905) for evaluation.

Further Information

For queries, please contact the organizers at mperis@doe.upv.es

 

 

 

Le mot de la présidente

Chers Académiciens de l’Entrepreneuriat
Vous avez répondu présents pour le prochain Congrès à Montpellier et nous serons plus de 160 participants !
Beau record et belle participation pour un événement riche et plein de belles découvertes…..
En votre nom à tous, je remercie vivement toute l’équipe organisatrice et me réjouis de vous retrouver très prochainement.
A très bientôt,
Catherine
Présidente de l’AEI

Prix AEI de thèse 2019

Le prix de thèse 2019 de l’AEI a été décerné à Aliaa El SHOUBAKI pour sa thèse intitulée :

Examining outcomes of small and young firms based on available resources: Extending the focus from the individual entrepreneur to the entrepreneurial couple

dirigée par Frank LASCH et Roy THURIK à l’université de Montpellier.

 

Ont été nominés comme finalistes :

Alexis LASZCZUK, pour sa thèse « Processus d’innovation de Business Model par une perspective sensemaking : le cas d’un cabinet de conseil en management », dirigée par B. de MONTMORILLON et L. GARREAU à Paris-Dauphine.

Benjamin LE PENDEVEN, pour sa thèse « Emerging approaches for financing innovation », dirigée par A. COLLOMB et G. GAREL au CNAM.

Elodie MANTHE pour sa thèse « Analyse du comportement d’investissement en equity crowdfunding : une approche par la valeur consommateur », dirigée par F. HERVE et M. FILSER à l’université de Bourgogne (IAE de Dijon).

 

L’AEI adresse ses félicitations à la lauréate et aux finalistes, et remercie tous les collègues dont la mobilisation a permis le bon déroulement du prix de thèse AEI.

Assemblée Générale Annuelle Statutaire de l’Académie de l’Entrepreneuriat et de l’Innovation (AEI)

CONVOCATION DES ASSOCIÉS

L’assemblée générale se tiendra le vendredi 22 mars 2019 de 10h à 11h grande bibliothèque d’AGORANOV, 96bis Boulevard Raspail, 75006 Paris.

L’ordre du jour prévoit :

– Rapport moral.

– Rapport financier de l’exercice 2018.

– Questions diverses.

Pour se mettre à jour de sa cotisation : a) s’inscrire par la même occasion au Congrès de Montpellier avant la date de l’assemblée générale ou b) s’inscrire dans les conditions habituelles : rendez-vous sur http://entrepreneuriat.com/devenir-membre/

Signaler sa présence à l’AG ou se faire excuser en cliquant absent : cliquer sur le doodle ICI

Donner un pouvoir :

Envoyer un mail à dominique.frugier[at]wanadoo.fr avec ce texte : Je soussigné prénom nom donne pouvoir à prénom nom pour me représenter à l’AG de l’AEI du 22 mars 2019.

 

Pour information, l’assemblée générale sera suivie de 11h à 12h30 d’un conseil d’administration de l’AEI réservé aux membres administrateurs élus (qui recevront une convocation par ailleurs).

Le déjeuner sera libre. L’après-midi, la salle d’AGRONOV nous est réservée et pourra accueillir les groupes de travail qui souhaiteront se réunir : les animateurs prendront contact avec catherine.leger-jarniou[at]dauphine.psl.eu pour réserver.

 Creativity and Innovation Management – Call for Papers SI – Digital Two-Sided Platforms – Unveiling Research and Business Opportunities

Call for Papers – Digital Two-Sided Platforms

Unveiling Research and Business Opportunities

Special Issue Guest Editors

Tommaso BUGANZA Laurent MUZELLEC Sébastien RONTEAU Daniel TRABUCCHI
Politecnico di Milano

School of Management

Milan, Italy

Trinity College Dublin

Trinity Business School

Dublin, Ireland

Audencia Business School

Nantes, France

Politecnico di Milano

School of Management

Milan, Italy

tommaso.buganza@polimi.itlaurent.muzellec@tcd.iesronteau@audencia.comdaniel.trabucchi@polimi.it

 

Purpose

This special issue calls for the submission of conceptual and empirical studies that tackle the specificities presented by digital platforms. We seek contributions that offer insights into process, organizational, individual, network or technological level on how platform-based digital businesses transform the theories, models and managerial practices.

Aim

“How can a major business segment be invaded and conquered in a matter of months by an upstart with none of the resources traditionally deemed essential for survival, let alone market dominance? And why is this happening today in one industry after another? The answer is the power of the platform—a new business model that uses technology to connect people, organizations, and resources in an interactive ecosystem in which amazing amounts of value can be created and exchanged.”

(Parker, Van Alstyne and Choudary, Platform Revolution, 2016)

This quote refers to companies such as Uber, AirBnb, BlaBlaCar that over the last years had a significant impact on the market. Those digital platforms are challenging established companies and approach a market with different business models, marketing philosophy, and supply chain configuration, all of which challenges decades of management research.

Yet, the business configuration behind these companies has a long history in the economic literature known as two-sided platforms. A two-sided platform (or formerly a two-sided market) is a business “in which one or several platforms enable interactions between end-users, and try to get the two (or multiple) sides ‘on board’ by appropriately charging each side” (Rochet and Tirole, 2006, p. 645). In other words, these businesses act as match-makers between two (or more) different but interconnected groups of customers: travelers and hosts for Airbnb or riders and drivers for Uber, creating indirect network effects (Katz and Shapiro, 1985).

The peculiarities of this market structure have been investigated over the last two decades in the economic literature. In particular, specific attention has been devoted to the pricing mechanisms and the role of the network externalities (Rochet and Tirole, 2006; Parker and Van Alstyne, 2005). The more recent literature highlights how the resource configuration behind these businesses is significantly different from the companies based on linear value chains (Amit and Zott, 2015) or how the development process can be particularly challenging (Perks et al., 2017). Furthermore, these companies need to design and manage complex business models based on a double value proposition (Muzellec et al., 2015), requiring to bring on board different kinds of customers at the same time to avoid the chicken-and-egg paradox (Strummer et al., 2018).

Two-sided platforms have also been used to describe a wide array of situations, being flexible to numerous configurations (Tauscher and Laudien, 2018) – for example having end users on both sides, or having consumers on one side and businesses on the other. The same structure has also been used to unveil the opportunities of digital services, opening new avenues to foster business model innovation (Trabucchi et al., 2017, 2018).

Innovation scholars leveraged this concept mainly to deal with users’ community and open innovation projects (e.g., Parmentier and Gandia, 2013; Wang et al., 2018) or dealing with the sharing economy phenomenon (Richter et al., 2017).

In particular, this call for papers aims to explore and exploit the opportunities related to multi-sided platforms, which are being boosted by digital technologies (such as mobile apps or the blockchain) and cultural trends (such as sharing or gig economy). Indeed, there is the need for rigorous and theoretically relevant research, being also practice based, in order to enhance the knowledge for all the players (scholars, practitioners, policy makers) involved in this innovative business models. Therefore, this call for papers aims to enlarge the discussion on the topic from a managerial perspective, embracing mainly an innovation perspective, to dig into the distinctiveness of multi-sided digital platforms.

Focus

In this special issue, we welcome both conceptual and empirical studies, using a wide variety of methods. Possible topics include, but are not limited to:

Process level

  • How to design and implement a platform-based digital business model?
  • How does the development of a platform-based digital business differ from a traditional product-based one?
  • What is the life-cycle perspective of two-sided digital businesses?
  • What are the key peculiarities of the different lifecycle phases (design, start-up, scale-up, mature stage etc.)?
  • How to manage ambidexterity and tensions between the multiple sides?

 

Organizational level

  • What are the challenges and opportunities of creating a multi-sided digital platform?
  • What are the challenges and opportunities of managing a multi-sided digital platform?
  • How to transform traditional business models in a digital ecosystem and platform-based perspective?
  • Which forms of leadership are needed to manage these complex ecosystems of relationships?
  • Which organizational forms are suitable to manage such businesses?

 

Individual level

  • What are the motivational drivers of either side for joining the platform?
  • How those motivational drivers differ between the two sides?
  • How do customers perceive the complementary (or contradictory?) value propositions proposed by the platform for each side?
  • How can we assess the value appropriation by users and customers, with regards to the value proposition?

 

Network level

  • How to collaborate across organizations with similar or different business models?
  • How those multi-sided digital platforms enhance the foundations of business ecosystems literature?
  • What is the role of coopetition dynamics in such digital environments?
  • What is the role of multi-sided platforms in the emergence of business ecosystems?

 

Technological level

  • What is the role of User Generated Big Data in such an environment?
  • How the mobile and App economy revise our understanding of multi-sided business models?
  • What may be the impact of emerging technologies (e.g., blockchain, deep-learning and IA) on these digital business configurations?

 

Submission Deadline and Review Process

The deadline for the submission of full papers is 31st August 2019.

All submissions should follow the author guidelines for CIM as published on the Journal website, see https://onlinelibrary.wiley.com/journal/14678691. For any further information, please visit the Journal website or contact the special issue guest editors.

References

Amit, R., & Zott, C. (2015). Crafting business architecture: The antecedents of business model design. Strategic Entrepreneurship Journal, 9(4), 331-350.

Katz, M. L., & Shapiro, C. (1985). Network externalities, competition, and compatibility. The American Economic Review, 75(3), 424-440.

Muzellec, L., Ronteau, S., & Lambkin, M. (2015). Two-sided internet platforms: A business model lifecycle perspective. Industrial Marketing Management, 45, 139-150.

Parker, G. G., & Van Alstyne, M. W. (2005). Two-sided network effects: A theory of information product design. Management Science, 51(10), 1494-1504.

Parker, G. G., Alstyne, M. W., & Choudary, S. P. (2016). Platform revolution: How networked markets are transforming the economy and how to make them work for you. WW Norton.

Parmentier, G., & Gandia, R. (2013). Managing sustainable innovation with a user community toolkit: The case of the video game Trackmania. Creativity and Innovation Management, 22(2), 195-208.

Perks, H., Kowalkowski, C., Witell, L., & Gustafsson, A. (2017). Network orchestration for value platform development. Industrial Marketing Management, 67, 106-121.

Richter, C., Kraus, S., Brem, A., Durst, S., & Giselbrecht, C. (2017). Digital entrepreneurship: Innovative business models for the sharing economy. Creativity and Innovation Management, 26(3), 300-310.

Rochet, J. C., & Tirole, J. (2006). Two‐sided markets: a progress report. The RAND Journal of Economics, 37(3), 645-667.

Rysman, M. (2009). The economics of two-sided markets. Journal of Economic Perspectives, 23(3), 125-43.

Stummer, C., Kundisch, D., & Decker, R. (2018). Platform launch strategies. Business & Information Systems Engineering, 60(2), 167-173.

Täuscher, K., & Laudien, S. M. (2018). Understanding platform business models: A mixed methods study of marketplaces. European Management Journal, 36(3), 319-329.

Trabucchi, D., Buganza, T., & Pellizzoni, E. (2017). Give away your digital services: Leveraging big data to capture value. Research-Technology Management, 60(2), 43-52.

Trabucchi, D., Buganza, T., Dell’Era, C., & Pellizzoni, E. (2018). Exploring the inbound and outbound strategies enabled by user generated big data: Evidence from leading smartphone applications. Creativity and Innovation Management, 27(1), 42-55.

Wang, K., Nickerson, J., & Sakamoto, Y. (2018). Crowdsourced idea generation: The effect of exposure to an original idea. Creativity and Innovation Management, 27(2), 196-208.

R&D Management Conference – 2019 June, 17–21- Paris – Track 3.2 – Digital Platforms : Opportunities and Challenges for Research, Practices, and Society

Track 3.2 – Digital Platforms : Opportunities and Challenges for Research, Practices, and Society

Tommaso BUGANZA, Prof., Politecnico di Milano
Laurent MUZELLEC, Prof., Trinity College Dublin
Sébastien RONTEAU, Prof, Audencia Business School
Daniel TRABUCCHI, Politecnico di Milano

Source: https://portail.polytechnique.edu/rdmanagement2019/fr/submission/tracks-themes/theme-3-digital-technology/track-32-digital-platforms-opportunities-and


Track’s Contacts : 

tommaso.buganza[AT]polimi.it
laurent.muzellec[AT]tcd.ie
sronteau[AT]audencia.com
daniel.trabucchi[AT]polimi.it


Over the last years, digital platforms gained significant momentum in the business environment, having a significant impact on the market (e.g., Libert et al., 2016; Choudary et al., 2016).
Companies like AirBnb, Uber and so on challenged existing businesses and the status-quo of their industries, challenging the rules of the game.
Those companies operate according two(or multi)-sided business models, known as “Two-Sided Market” in Economics, where “one or several platforms enable interactions between end-users, and try to get the two (or multiple) sides ‘on board’ by appropriately charging each side” (Rochet and Tirole, 2006, p. 645). In other words, these businesses act as match-makers between two different groups of customers: travelers and hosts for Airbnb or riders and drivers for Uber, creating indirect network effects (Katz and Shapiro, 1985).

This concept gained initial attention in the economic literature (Rochet and Tirole, 2006; Parker and Van Alstyne, 2005; Rysman, 2009), while similar phenomena – such as business ecosystems and industry-wide platforms (Iansiti and Levien, 2004; Gawer and Cusuman, 2014) – were being studied in the management field. Recently, also management scholars started digging in the specificities of these Two or Multi-Sided Platforms (e.g., Muzellec et al., 2015; Trabucchi et al., 2017; 2018; Perks et al., 2017; Täuscher and Laudien, 2018).

These platforms have several peculiarities: starting from interconnecting two different (or more) groups of customers that need to be both on board to perform the service itself (Stummer et al., 2018); they need to design a double value proposition (Muzellec et al., 2015) and they need to orchestrate complex networks where value is created and captured by many players at the same time (Perks et al., 2017).

Business models based on this structure are being boosted by digital technologies (such as mobile apps or the blockchain) and cultural trends (such as sharing or gig economy). Furthermore, there is still the need for rigorous and theoretically relevant research, being also practice based, in order to enhance the knowledge for all the players (scholars, practitioners, policy makers). Therefore, this track aims to enlarge the discussion on the topic, welcoming submissions which take different perspectives on this phenomenon enclosed in a digital context. On the one hand, these platforms are challenging traditional models in the management literature (Amit and Zott, 2015), getting on board different kinds of customers at the same time, and relying on peculiar kinds of network externalities. On the other, they offer important challenges to entrepreneurs and managers that work on this structure, having, for example, different barriers regarding the launch phase, but also different opportunities to be exploited, such as a lean scale-up and technology standards behind business ecosystems. Furthermore, from the society perspective, these models may enable different forms of consumption (e.g., sharing economy) or even of work (e.g., gig economy). This track aims to get together fresh contributions in these three perspectives, in order to enlarge the knowledge on how the Two or Multi-Sided Business Model can unveil opportunities and overcome challenges for research, practices, and society.


References

Amit, R., & Zott, C. (2015). Crafting business architecture: The antecedents of business model design. Strategic Entrepreneurship Journal, 9(4), 331-350.
Choudary, S. P., Parker, G. G., & Van Alstyne, M. W. (2016). Platform Revolution: How Networked Markets Are Transforming the Economy and How to Make Them Work for You. WW Norton & Company.
Gawer, A., & Cusumano, M. A. (2014). Industry platforms and ecosystem innovation. Journal of Product Innovation Management, 31(3), 417-433.
Iansiti, M., & Levien, R. (2004). The keystone advantage: what the new dynamics of business ecosystems mean for strategy, innovation, and sustainability. Harvard Business Press.
Katz, M. L., & Shapiro, C. (1985). Network externalities, competition, and compatibility. The American economic review, 75(3), 424-440.
Libert, B., Beck, M., & Wind, J. (2016). The network imperative: how to survive and grow in the age of digital business models. Harvard Business Review Press.
Muzellec, L., Ronteau, S., & Lambkin, M. (2015). Two-sided Internet platforms: A business model lifecycle perspective. Industrial Marketing Management, 45, 139-150.
Parker, G. G., & Van Alstyne, M. W. (2005). Two-sided network effects: A theory of information product design. Management Science, 51(10), 1494-1504.
Perks, H., Kowalkowski, C., Witell, L., & Gustafsson, A. (2017). Network orchestration for value platform development. Industrial marketing management, 67, 106-121.
Rochet, J. C., & Tirole, J. (2006). Two‐sided markets: a progress report. The RAND journal of economics, 37(3), 645-667.
Rysman, M. (2009). The economics of two-sided markets. Journal of economic perspectives, 23(3), 125-43.
Stummer, C., Kundisch, D., & Decker, R. (2018). Platform launch strategies. Business & Information Systems Engineering, 60(2), 167-173.
Täuscher, K., & Laudien, S. M. (2018). Understanding platform business models: A mixed methods study of marketplaces. European Management Journal, 36(3), 319-329.
Trabucchi, D., Buganza, T., & Pellizzoni, E. (2017). Give Away Your Digital Services: Leveraging Big Data to Capture Value. Research-Technology Management, 60(2), 43-52.
Trabucchi, D., & Buganza, T. (2018). Data-driven innovation: switching the perspective on Big Data. European Journal of Innovation Management. https://doi.org/10.1108/EJIM-01-2018-0017

Entreprendre pour Innover en Formation – Symposium Projectique – Agadir 27 et 28 mars 2019

ENTREPRENDRE POUR INNOVER EN FORMATION

Symposium Projectique / Agadir / 27 et 28 mars 2019

Langues : anglaise, française et espagnole

Appel à communication Projectique 2019

L’enjeu de ce symposium international est de s’interroger sur les nouvelles manières d’aborder la complexité des organisations en matière de formation. De nombreux outils à l’heure actuelle permettent d’entreprendre différemment la formation, notamment au sein des organisations qui deviennent de plus en plus complexes que ce soit au travers du numérique, de la simulation, de la mise en situation, de la pédagogie par projet, de la pédagogie par l’action, de l’approche par les compétences, …. Ce symposium ambitionne de présenter les raisons pour lesquelles les acteurs de la formation ont été amenés à entreprendre la complexité par et dans la formation, ainsi que les différentes manières de le faire.

Ce symposium est le troisième du genre portant sur l’intelligibilité de la complexité dans les organisations. Le premier de cette série, en 2017, portait sur la thématique plus générale « Entreprendre la complexité dans les organisations ». Le second, en 2018, portait sur la thématique « Entreprendre dans l’espace public ». Les trois symposiums s’inscrivent dans la lignée de l’ouvrage porté par l’IAE Metz (Université de Lorraine) paru en 2016 aux éditions Growth Publisher s’intitulant « De la complexité de l’action dans les organisations ».

Si l’on s’accordait sur le fait que la complexité est présente dans les activités du quotidien des organisations, il conviendrait par conséquent de s’intéresser à la formation comme vecteur permettant d’aborder cette complexité en favorisant des connaissances, des compétences, des apprentissages, des outils, des démarches, … A travers ce symposium, il s’agit de favoriser le décloisonnement disciplinaire et la rencontre entre les acteurs de la formation afin qu’ils puissent échanger sur leurs différentes expériences. Les contributions attendues permettront de relater ces expériences et de proposer des réflexions théoriques sur le sujet.

Ce symposium international donnera à voir les expériences entreprises dans différents domaines de formation au sein des organisations. À partir de ces expériences mêmes, il s’agira de participer à la construction d’une réflexion étayée par de nouvelles connaissances conceptuelles et méthodologiques pour l’action dans les organisations.

Dans cette perspective, sont attendues des contributions souhaitant aborder l’idée d’entreprendre dans et par la formation sous un angle original et nouveau, permettant de générer des connaissances nouvelles pour la communauté de Projectique.

Sans être exhaustifs, il s’agit de donner à voir les expériences menées en matière de formation à travers des aspects comme :

  • l’utilisation du numérique dans la formation (nouvelles formations, outils, travail collaboratif, espace de travail partagé, …)
  • les mises en situations (se rapprocher de situations professionnelles, méthodes, avantages, inconvénients, …)
  • le projet (construire du sens commun, travail collaboratif, partage d’un projet, faire adhérer, ….)
  • l’action (partage d’expérience, retour d’expérience, organisation de la formation par l’action, …)
  • La nécessité d’entreprendre dans et par la formation (histoire, contexte, évolution des besoins, intérêts, comparaison, regard international, …)
  • Les expériences menées en matière de formation (objectifs, originalité, outils, démarches, retours d’expérience, appropriation et démultiplication par les personnes formées, …)

Les contributeurs sont invités à envoyer un résumé présentant en 1 page maximum l’originalité de leur démarche, la valeur ajoutée par rapport à l’existant et le retour d’expérience des usagers. Les contributions sont attendues au plus tard le 10 février à l’adresse suivante :

projectique2019@e-polytechnique.ma

Les contributions les plus significatives retenues par le comité scientifique feront l’objet d’un accompagnement éditorial en vue d’une publication dans la Revue PROJECTIQUE (www.cairn.info/revue-projectique.htm).

Président du Comité Scientifique

Christophe SCHMITT, Université de Lorraine (France)

Comité Editorial Rico BALDEGGER, Haute Ecole de Gestion de Fribourg (Suisse)
Aziz BOUSLIKHANE, Universiapolis Agadir (Maroc)
Anne BOYER, Université de Lorraine (France)
Thierry CACHOT, Université de Lorraine (France)
Jean-Baptiste CAPGRAS, IFROSS, Université de Lyon 3 (France)
Sabine CHAUPAIN-GUILLOT, Université de Lorraine (France)
Jean-Pierre CLAVERANE, IFROSS, Université de Lyon 3 (France)
Elisabeth DESCHANET, Université de Lorraine (France)
Michel FICK, Université de Lorraine (France)
Julien HUSSON, Université de Lorraine (France)
Antony KUHN, Université de Lorraine (France)
Salah KOUBAA, Université Hassan II de Casablanca (Maroc)
Ilias MAJDOULINE, Universiapolis Agadir (Maroc)
Ruben MOLINA, Universidad de Guanajuato (Mexique)
Brigitte NOMINE, Université de Lorraine (France)
Christophe PASCAL, Université de Lyon 3 (France)
Dominique PETITJEAN, Université de Lorraine (France)
Pascal PHILIPPART, Université de Lille (France)
Véronique PILNIÈRE, ESTIA Bidart et Université de Pau et des Pays de l’Adour (France)
Igor RIVERA, Instituto Politécnico Nacional (Mexique)
Nicole SALIBA-CHALHOUB, Université Saint-Esprit de Kaslik (Liban)
Antoine TABBONE, Université de Lorraine (France)

 

Conférence Digital, Innovation, Entrepreneurship and Financing, 11-12 Juin 2018, LYON, date limite de soumission : 15 avril (prolongement)

You are cordially invited to submit your research papers for presentation at the International Conference on Digital, Innovation, Entrepreneurship and Financing (DIF-2018) that will take place on June 11-12, 2018 in Lyon, which has been ranked as the most attractive city in France (capital of Gaul, capital of gastronomy, boasts a Unesco heritage site…).

 We welcome the submission in French or English of research papers on the following (non-exhaustive) list of topics:

  • Digital transformation, Strategy and Competitiveness of firms
  • Economics of innovation
  • Innovation & Marketing, Digital Marketing
  • Digital systems & technologies: ERP, CRM, ECM, CAM…
  • Management of innovation and Organizational impacts
  • Protection and development of innovations, Patents, Open innovation
  • Innovation and Business model
  • Entrepreneurship / Intrapreneurship
  • Incubator, start-ups and innovation
  • SME and innovation
  • Innovations in coaching and mentoring implications for entrepreneurs
  • Knowledge management
  • Dynamics and growth strategy of innovative firms
  • Human Resources and Innovation
  • E-learning, e-education and e-pedagogy
  • Innovation and accounting, Digital and audit
  • Electonic markets and Trading Platforms
  • Financing of innovation
  • FinTech and Alternative Finance (crowdfunding, P2P lending)
  • Governance and Financing of High Tech or innovative firms
  • Business Angels, venture capital, CVC, spinoff, IPO…
  • Digital finance, money, banking, and insurance: Bitcoin, cryptocurrency, Blockchain, future of payments, e-banking, e-finance, AssurTech…
  • Digital, Modeling and numerical methods

 

Keynote Speakers

* Cédric VILLANI, Professor, Awarded the Fields Medal, University of Lyon (FR)

* Léo paul DANA, Professor, Montpellier Business School (FR) & Princeton University (US)

Denis SCHWEIZER, Professor, John Molson School of Business, Concordia University (CA)

Paper Submission Procedure

Interested contributors should submit preferably full papers in PDF files (in English or French), but extended abstracts (1,000 to 1,500 words) may also be considered if they show considerable promise, no later than April 15, 2018 through the conference website.

Important Dates

  • Submission deadline : April 15, 2018 (extended deadline)
  • Notification of review results: April 25, 2018
  • Registration deadline: May 15, 2018
  • Conference event: June 11-12, 2018

Please visit our website for detailed information: https://dif2018.sciencesconf.org/

SPECIAL ISSUES

  • Technological Forecasting and Social Change, Elsevier (5-Year Impact Factor: 3.226)
  • Canadian Journal of Administrative Sciences / Revue Canadienne des Sciences de l’Administration, John Wiley & Sons (ISI)
  • International Journal of Entrepreneurship and Small Business, Inderscience Publishers (Scopus)
  • Management International / International Management (Fnege cat. 2)
  • Management & Avenir (Fnege cat. 3)

 

Associated Journals

  • Economic Modelling (5-Year Impact Factor: 1.573)
  • Economics World, ISSN 2328-7144
  • Contemporary Economics (ESCI/Thomson Reuters, Scopus)
  • Revue de l’Entrepreneuriat, De Boeck (Fnege, cat. 2)
  • Gestion 2000  (Fnege, cat. 4)

Partner Scientific Associations

Association Internationale de Management Strategique (AIMS)

Académie de l’Entrepreneuriat et de l’Innovation (AEI)
For queries, please contact the organizers at diflyon2018@gmail.com

CONTRAT DOCTORAL CIFRE – Drones et industries : une étude prospective

Offre de thèse en sciences de gestion – rentrée 2018-2019 – Société Hexadrone

Description du projet

Les applications industrielles représentent un réel potentiel de croissance pour le secteur professionnel du drone civil. La force de la France dans ces domaines est de maitriser l’ensemble de la chaîne de valeur, du constructeur de drones à l’analyste des données en passant par les développeurs, sans oublier les opérateurs.
Historiquement opérateur de drones, Hexadrone a remonté la chaîne de valeur en devenant assembleur et maintenant constructeur de drones. Ces années d’expérience sur le terrain ont permis à Hexadrone de collecter les besoins, envies, rêves de ses clients, utilisateurs de secteurs industriels variés. Hexadrone a ainsi dressé le portrait du drone idéal pour chacun de leurs usages.
Depuis environ 24 mois, Hexadrone développe le drone modulable reconfigurable pour assister l’Homme dans divers champs d’application (bien au-delà de la captation d’images pour l’audiovisuel, domaine d’application actuellement privilégié). Dans cette thèse, l’idée est donc d’explorer ces champs d’application, en coopération très étroite avec les parties prenantes de l’entreprise, notamment les clients qui sont impliqués dans la définition du cahier des charges d’un drone modulable, doté de qualités physiques permettant de travailler dans des conditions extrêmes (pompiers, armée, industrie…) avec pour objectif de réduire la pénibilité des salariés (volet social avec de l’ergonomie, par exemple). Hexadrone est en pleine mutation organisationnelle, c’est donc un terrain d’observation très privilégié et rare en sciences de gestion…Concrètement, cette thèse Cifre est une opportunité d’accompagner cette jeune entreprise dans son étape d’industrialisation et sa croissance.

Localisation et déroulement de la thèse

L’étudiant(e) sera rattaché(e) à l’Ecole Doctorale ED SEG 492 de Lyon – St Etienne sous la co-direction de Sandrine Berger-Douce, Jenny Faucheu (Mines Saint-Etienne) en collaboration avec Alexandre Labesse (Hexadrone) sous contrat doctoral CIFRE.
L’étudiant(e) sera majoritairement en entreprise. Hexadrone est actuellement à environ 20 mn de St-Etienne (St-Just-Malmont) et va déménager d’ici fin 2018 pour se rapprocher de St-Etienne.

Profil recherché

Titulaire d’un master en sciences de gestion ou d’un diplôme d’ingénieur avec équivalence du grade de master, le(la) candidat(e) devra disposer de bases solides en management des organisations. Des connaissances dans les domaines des études de marché et de la prospective seront fortement appréciées. Un intérêt pour les objets techniques et, plus généralement pour les thématiques liées à l’industrie du futur serait un plus. Il (elle) devra être motivé(e) et autonome afin d’interagir efficacement avec les différents partenaires du projet.
Les candidatures (CV, lettre de motivation, relevés de notes, lettres de recommandation) doivent être adressées à Sandrine Berger-Douce, Jenny Faucheu et Alexandre Labesse.

Contacts

Sandrine Berger-Douce –Mines St-Etienne bergerdouce@emse.fr
Jenny Faucheu – Mines St Etienne jenny.faucheu@emse.fr
Alexandre Labesse – Hexadrone alexandre@hexadrone.fr

PRIX DE THESE AEI – 2018

PRIX DE THESE AEI – 2018

L’Académie de l’Entrepreneuriat et de l’Innovation (AEI) délivre un prix de thèse dans le champ de l’Entrepreneuriat et de l’Innovation.

Les thèses éligibles doivent avoir été soutenues entre janvier 2017 et décembre 2017, dans un établissement français. Le prix est ouvert aux thèses rédigées en français et anglais, ainsi qu’aux thèses monographiques ou sur articles.

Les docteurs souhaitant soumettre leurs travaux pour l’attribution d’un prix dans cette catégorie doivent adresser à chabaud.iae@univ-paris1.com et fayolle@em-lyon.com en format PDF, pour le 5 mars 2018 au plus tard :

  • 1 exemplaire électronique de leur thèse,
  • les deux pré-rapports et le rapport de soutenance,
  • un résumé de la thèse, d’une quinzaine de pages dactylographiées,
  • une lettre de recommandation du directeur de recherche,
  • un curriculum-vitae.
  • L’objet du mail devra mentionner « Prix AEI-FNEGE 2018 ».

Un Comité Scientifique indépendant procédera à la sélection de la meilleure thèse.

Par ailleurs, la FNEGE attribue désormais des prix de thèse destinés à distinguer les meilleurs travaux doctoraux en gestion en privilégiant les recherches qui constituent un véritable apport pour l’entreprise. Trois prix FNEGE seront décernés :

  • Prix FNEGE de la thèse transdisciplinaire en Management
  • Prix Baromètre FNEGE des préoccupations managériales
  • Prix FNEGE des meilleures thèses en Management

(thèse en 180 secondes)

Voir : http://www.fnege.org/nos-prix/prix-de-these

Partager ses actualités avec la communauté de l’AEI

Nous avons le plaisir d’ouvrir cette nouvelle fonctionnalité du site de l’Académie de l’Entrepreneuriat et de l’Innovation.

A présent, vous pouvez partager directement vos actualités qui après validation seront mises en ligne sur le site et partager sur la newsletter.

Partagez vos actus

L’administration du site se réserve le droit de diffuser ou non cette information et d’y apporter d’éventuelles modifications pour répondre aux exigences éditoriales du site.

Le mot de la présidente

Chers membres de l’AEI,

Le dernier conseil d’administration du 29 mars 2017 m’a élue présidente de notre association pour trois années. Très attachée à notre Académie, aux actions qu’elle a menées et à tous les collègues qui la font vivre, je voudrais commencer par remercier Jean-Pierre Boissin, les anciens présidents et tous les collègues et personnes qui se sont mobilisés pour agir pour la « cause de l’entrepreneuriat » en son sein.

En effet, l’Académie de l’Entrepreneuriat et de l’Innovation créée en 1998pour favoriser toutes les activités de recherche et de formation qui concourent à la promotion et diffusion de la culture entrepreneuriale en France et dans les pays francophones, produire des connaissances actionnables et œuvrer pour la reconnaissance de la discipline, a connu de belles avancées et réussites ces trois dernières années. En matière de recherche, l’AEI a joué un rôle éminent qui a abouti notamment au très bon classement de la Revue de l’Entrepreneuriat ; au niveau éducation, au développement notoire des PEPITES et au niveau professionnel, à la participation de l’AEI aux Assises de l’Entrepreneuriat et aux Etats Généraux du Management.

L’environnement a beaucoup évolué ces dernières années, aussi je compte inscrire ces trois prochaines dans la continuité mais aussi dans l’agilité. (suite…)