Post-doc Orga/Entrepreneuriat: Espaces collaboratifs et protection sociale des entrepreneurs – 19 Novembre 2018 – Paris

0

Dans le cadre d’un projet de recherche collectif intitulé « La protection sociale dans les espaces de l’économie collaborative », nous recherchons un post-doctorat (CDD 1 an, mi-temps) à compter de Janvier 2019.

Ce projet est porté par 7 enseignants-chercheurs provenant de plusieurs institutions : Paris School of Business, PSL Université Paris-Dauphine et Néoma Business School.

Comprendre les principes de l’économie collaborative suppose d’étudier les pratiques des acteurs qui y participent et en particulier leurs conditions de travail. Le projet vise à mieux appréhender celles-ci en étudiant les espaces de travail collaboratifs, et la façon dont ceux-ci peuvent fournir les ressources économiques, symboliques et sociologiques de la protection sociale des entrepreneurs. Nous exploiterons trois pistes de travail :

(1) les interactions collaboratives et la protection sociale,

(2) les modèles d’affaires et juridiques des espaces collaboratifs,

(3) la qualité de vie des entrepreneurs de l’économie collaborative.

Le projet répond à un appel émis par les instituts de recherche du Ministère des solidarités et de la santé (DARES et DREES).

Le post-doctorant bénéficie d’un contrat à mi-temps de 1 an et sera rattaché(e) directement au responsable scientifique du projet à Paris School of Business.

Sa mission principale s’inscrira particulièrement dans le 2ème axe de travail, mais il/elle sera amené (e) à collaborer avec les autres axes pour faciliter l’accès aux terrains et interlocuteurs, et valoriser les résultats auprès des communautés scientifiques et partenaires du projet. Il s’agit d’une excellente opportunité pour un jeune chercheur intéressé par les enjeux sociaux, les problématiques spatiales et/ou les stratégies hybrides.

Profil attendu

Le candidat est titulaire (ou en cours de finalisation) d’un Doctorat en sciences de Gestion, Théorie des Organisations, Entrepreneuriat ou Ressources Humaines ou une discipline similaire. Une solide expérience dans la collecte et l’analyse de données qualitatives est requise, et une connaissance de l’environnement entrepreneurial français présente un avantage. Le candidat maîtrise le français parfaitement, et dispose de qualités de communication. Il sera amené à se déplacer en France pour conduire des entretiens.

Toutes les candidatures soumises avant le 19 novembre 2018 seront reçues et étudiées.

Les documents à transmettre pour votre candidature : CV analytique, résumé et introduction de la thèse et une lettre de motivation.

Hélène Bussy-Socrate – h.bussysocrate@psbedu.paris

A partager sans modération