Congrès AEI 2019 – Track 11 – Entrepreneuriat et Genre

0

Appel à communications dans le track n°11 – Entrepreneuriat et Genre

Adresse d’envoi de la proposition : aei2019-entrepreneuriat-genre@umontpellier.fr

Titre du track :Entrepreneuriat et Genre

Track11_LEBEGUE_POROLI_AAC_Entrepreneuriat-et-Genre

Responsable(s) :

  • Typhaine LEBEGUE, EM Normandie, Laboratoire Métis – typhaine.lebegue@googlemail.com
  • Corinne POROLI, SKEMA Business School, Strategy Center – corinne.poroli@skema.edu

Présentation

Ces dernières années, les femmes ont peu à peu investi le domaine, traditionnellement « masculin », de l’entrepreneuriat. Ainsi, par exemple, en France, près d’un tiers des entrepreneurs sont aujourd’hui des femmes. Même si cette proportion peut paraître encore faible, il est à noter qu’elles ne représentaient que 9% des entrepreneurs en 1986, selon l’INSEE.

Parallèlement, les recherches académiques sur les femmes entrepreneures développant notamment une approche en termes de genre se sont développées (Ahl, 2006 ; Brush, de Bruin et Welter, 2009 ; Calás, Smircich, et Bourne, 2009 ; Gherardi, 2015 ; Nelson et Constantinidis 2017 ; Marlow et Martinez Dy, 2018). Ces recherches ont permis de questionner les visions classiques de l’entrepreneuriat, tant en ce qui concerne la motivation à entreprendre, l’appréhension du processus entrepreneurial que la perception de la réussite entrepreneuriale.

Pour autant, certaines questions restent encore peu ou pas explorées. A cet égard, les propositions de communication pour le track « Entrepreneuriat et Genre » pourront par exemple aborder les thématiques suivantes :

  • Contextes spécifiques, entrepreneuriat et genre
  • Intersectionnalité et femmes entrepreneures
  • Approches féministes et entrepreneuriat
  • Reprise et succession entrepreneuriales et genre
  • Identité, genre et entrepreneuriat
  • Etudes critiques en entrepreneuriat et genre
  • Entrepreneuriat social, genre et entrepreneuriat
  • Masculinité et entrepreneuriat
  • Discours, genre et entrepreneuriat
  • Work/Life Balance, genre et entrepreneuriat
  • Ecosystème entrepreneurial et femmes entrepreneures
  • Accompagnement entrepreneurial et femmes entrepreneures

Aussi, nous encourageons les contributions visant à repenser l’entrepreneuriat, à identifier les nouveaux défis entrepreneuriaux et sociétaux à l’aune du genre. L’objectif de ce track est d’ouvrir la discussion et de permettre le débat d’idées. C’est pourquoi, les papiers théoriques et empiriques (avec des approches qualitatives et quantitatives) en cours d’écriture seront examinés avec attention.

Références

Ahl, H. (2006). Why research on women entrepreneurs needs new directions, Entrepreneurship Theory and Practice, 30 (5), 595–621.

Ahl, H, Marlow, S (2017). A postfeminist critique of the promise of entrepreneurship. In: Proceedings of the 77th American Academy of Management Conference, Atlanta, GA, 4–8 August.

Al-Dajani, H, Carter, S, Marlow, S. (2015). Entrepreneurship among the displaced and dispossessed: Exploring the limits of emancipatory entrepreneuring. British Journal of Management, 26 (4), 713–730.

Bruin, A. de, C. Brush, and F. Welter (2007). Advancing a framework for coherent research on women’s entrepreneurship, Entrepreneurship Theory and Practice, 31 (3), 323–339.

Brush, C., A. de Bruin and F. Welter (2009) A gender-aware framework for women’s entrepreneurship, International Journal of Gender and Entrepreneurship, 1 (1), 8-24.

Calás, MB, Smircich, L, Bourne, KA (2009). Extending the boundaries ‘entrepreneurship as social change. Academy of Management Review, 34 (3), 552–569.

Chasserio, S., C. Poroli, and P. Pailot (2014). When entrepreneurial identity meets multiple social identities: interplays and identity work of women entrepreneurs, International Journal of Entrepreneurial Behaviour & Research, 20 (2), 128–154.

Gherardi, S. (2015). ‘Authoring the female entrepreneur while talking the discourse of work family life balance, International Small Business Journal, 33 (6), 649–666.

Lebègue T. (2015). L’accompagnement institutionnel des femmes entrepreneurs. Quel modèle d’accompagnement pour les femmes créatrices de très petites entreprises ?, Revue de l’Entrepreneuriat, vol. 15, n°2-3, 109-138.

Marlow S., Martinez Dy A. (2018). Annual review article: Is it time to rethink the gender agenda in entrepreneurship research?, International Small Business Journal: Researching Entrepreneurship, 36 (1), 3–22.

Nelson T and Constantinidis C (2017). Sex and gender in family business succession research: A review and forward agenda from a social construction perspective. Family Business Review, 30 (3), 219–241.

Shanine, K. K., Eddleston, K. A. and Combs, J. G. (2018), Same boundary management preference, different outcome: Toward a gendered perspective of boundary theory among entrepreneurs, Journal of Small Business Management, doi:10.1111/jsbm.12424, in press.

Instructions aux auteurs

Types de soumissions acceptées :

papiers courts (3 000 mots max., sous-rubriques imposées : Introduction/Objectifs (500 mots max.) ; Revue de littérature (500 mots max.) ; Approche/méthodologie (500 mots max.) ; Résultats (500 mots max.) ; Discussion (500 mots max.) ; Implications et limites (500 mots max.).

Les papiers doivent être originaux (non publiés, non en processus d’évaluation dans une revue ou un colloque). Un contrôle anti-plagiat des papiers sera effectué.

Les papiers doivent respecter les consignes de présentation suivantes :

  • En Microsoft Word format A4 ;
  • Interligne 1,5 incluant les notes bibliographiques (en interligne simple) ;
  • Police : Times New Roman, corps 12 points ;
  • Titres et sous-titres en caractères gras, numérotés sous la forme 1, 1.1 et 1.1.1. ;
  • Numérotation des pages au centre et en bas de page ;
  • Marges haute, basse, droite et gauche de 2,5 cm ;
  • Références bibliographiques rappelées en fin de document ;
  • Noms des auteurs référencés dans le corps du texte entre parenthèses et suivis de l’année d’édition. Les articles non conformes à ces exigences de mise en page seront renvoyés à leurs auteurs.

Calendrier

  • 10/01/2019 : réception des communications (papiers courts – max 3000 mots – ou longs)
  • 15/03/2019 : notification aux auteurs
  • 15/04/2019 : réception des papiers révisés, courts ou longs, dans leur version définitive
  • Dates du congrès : 3-5 juin 2019

A partager sans modération