Contrat Doctoral – Chaire Finance pour l’innovation Audencia Business School – Valorisation des start-ups

0

Dans le cadre de sa nouvelle Chaire “Finance pour l’innovation”, Audencia Business School propose un contrat doctoral de 3 années sur la thématique de la valorisation des start-ups.

Celle-ci sera inscrite à l’Université Lyon 3, et co-encadrée par les deux institutions.

INSTITUTIONS ET ENCADREMENT

  • Audencia Business School dans le cadre de sa Chaire « Finance pour l’innovation »
  • IAE Lyon, Université Lyon 3, Laboratoire Magellan

Les co-directeurs de la thèse seront Benjamin Le Pendeven (Professeur et co-titulaire de la Chaire Finance pour l’innovation à Audencia Business School) et Peter Wirtz (Professeur des Université et vice-Président Recherche de l’Université Lyon 3).

Le doctorant bénéficiera des infrastructures matérielles et scientifiques des institutions de rattachement, permettant de réaliser sa recherche dans les meilleures conditions.

PARTENAIRES ENTREPRISES ET INSTITUTIONNELS

La thèse sera financée dans le cadre de la Chaire « Finance pour l’innovation » d’Audencia Business School. Trois des partenaires de la Chaire seront fortement investis sur cette thématique :

  • Early Metrics, 1ère agence européenne de notation de start-ups ;
  • Sowefund, une des plateformes leaders en France du crowdfunding en capital ;
  • Le Fonds Européen d’Investissement, fonds public qui soutient l’activité du capital-risque en Europe.

Le doctorant sera amené à interagir régulièrement avec eux, ainsi qu’avec de nombreuses autres organisations de l’écosystème entrepreneurial.

SUJET DE THESE

Composantes et évolution des valorisations des start-ups.

CALENDRIER

  • Dépôt des candidatures jusqu’au 10 juillet 2018 (des interactions et échanges avec les futurs directeurs sont possibles en amont d’une candidature)
  • Sélection des candidats en juillet 2018
  • Démarrage de la thèse en septembre ou octobre 2018

CONTENU DU PROJET DE THESE

L’objet de la thèse est de comprendre comment se constituent dans le temps et l’espace les valorisations des jeunes entreprises innovantes (« start-ups ») au niveau de valorisation relativement limités (<25M€ principalement). En effet, si les techniques et pratiques de valorisation des start-ups par les investisseurs en capital-risque et les business-angels sont connues, le poids des différentes composantes sont relativement peu étudiés : parcours et profil des entrepreneurs, actifs tels que des brevets, pression concurrentielle, contenu des différentes clauses du pacte d’actionnaires, etc.

OBJECTIFS

La thèse devra poursuivre les 5 objectifs principaux suivants :

  • Recenser et analyser toute la connaissance déjà produite, dans le monde académique comme professionnel, à propos de la composition des valorisations des start-ups. Pour ce faire, la thèse débutera par une revue de littérature systématique (méthodologie dite de la Systematic Literature Review) ;
  • Effectuer une analyse qualitative exploratoire pour analyser les pratiques de valorisation et les facteurs pris consciemment ou inconsciemment en compte par les investisseurs pour déterminer les niveaux de valorisation proposés, comme l’analyse des facteurs exogènes venant impacter les prix finalement payés ;
  • Mettre en place une démarche quantitative d’analyse des valorisations de start-ups : matrice de codage, collecte de données auprès de différentes sources, etc.
  • Réaliser des analyses de tendances, des comparaisons sectorielles et géographiques ;
  • Communiquer de manière régulière auprès de publics professionnels non-académiques les résultats de ces analyses : baromètres, conférences, articles de presse, supports divers.

 

PROFIL RECHERCHE

  • Titulaire d’un Master 2 ou en cours de validation, de préférence dans les champs des sciences de gestion ou d’économie en lien avec les problématiques du financement de l’innovation ;
  • Connaissance des méthodes quantitatives et qualitatives ;
  • Une expérience préalable en recherche académique serait un avantage notoire ;
  • Une expérience professionnelle dans le secteur de la finance entrepreneuriale (fonds de capital-risque, crowdfunding, Bpifrance, conseil en levée de fonds, etc.) serait appréciée ;
  • Capacité démontrée à s’exprimer de manière claire et professionnelle en français et en anglais ;
  • Le candidat peut être français ou étranger ;
  • Grande appétence pour l’univers des start-ups, de la finance entrepreneuriale, et pour la recherche académique.

DOCUMENTS A TRANSMETTRE

Les candidats doivent adresser avant le 10 juillet 2018 à Benjamin Le Pendeven (blependeven[@]audencia.com), Professeur co-titulaire de la Chaire « Finance pour l’innovation » à Audencia, un CV, une lettre de motivation, relevés de notes du Master 1 et 2, le mémoire de Master, et une lettre de recommandation de leur directeur de Master.

A partager sans modération